Bellzouzou, Pensées profondes, livre XVIII verset 126:
"un blog n'est pas seulement ce qui vous arrive. C'est ce que vous choisissez de dire de ce qui vous arrive, et comment vous le dites."

Bellzouzou, Pensées profondes, livre XXIV verset 777:
"tout est vrai, seul le reste est (peut-être) faux."

lundi 24 mars 2014

It's a long way to Tipperary.


Et de la même façon, c'est une longue brasse coulée pour devenir Laure Manaudou, sache-le.
Dimanche après-midi, à sa compète de natation, j'ai eu beau dire à Puceminus, lui redire, lui prédire, lui montrer et lui démontrer thèse antithèse synthèse qu'à terminer quatorzième sur dix-huit participantes elle ne serait forcément pas sur le podium, espérant m'en aller au plus vite après trois heures assise par terre au bord du bassin (si je n'ai pas chopé de verrue aux fesses je ferai le voyage jusqu'à Lourdes sur les genoux pour remercier Bernadette), mais que nenni bernique, elle a tenu à attendre (et à me faire attendre, misèèère) la fin de t.o.u.t.e.s les épreuves, afin d'assister aux récompenses finales, au premier rang et en ayant pris grand soin de tomber le bonnet et de défaire sa queue de cheval, parce qu'on ne sait jamais, tu vois.
Puceminus-ma-fille, ou la pensée magique dans toute sa splendeur.

13 commentaires:

  1. Ah.
    Ce serait donc ça qu'on appelle "espoir", alors ?
    (Ou alors elle souhaite un abandon des 12 précédentes, peut-être... ^^)

    RépondreSupprimer
  2. Elle a raison, moi une fois j'ai été tellement nulle à une compèt' de tennis, qu'on m'a offert une coupe du mérite !... Ceux qui avaient été nuls mais moins que moi étaient deg' de chez deg' !...

    RépondreSupprimer
  3. Ah ben ouais, des fois qu'on les fasse monter sur le podium deux par deux en partant du dernier...

    RépondreSupprimer
  4. Ben oui 12 forfaits (ou 12 autres mères encore plus impatientes de partir) on ne sait jamais...

    RépondreSupprimer
  5. On comprend mieux le "goutte que goutte"...

    RépondreSupprimer
  6. Pffff... ça fait mal au cœur, tout cet espoir déçu. J'en ai une boule dans la gorge, là, tout de suite...
    Dire que nous, on a compèt. de GRS pour la première fois en juin...
    :o(

    RépondreSupprimer
  7. courage persévérance et patience la puce, ça viendra!!

    RépondreSupprimer
  8. merci de la prendre en pitié, les filles, mais croyez bien que je n'aurais pas le cœur à raconter ça si ça lui faisait beaucoup de peine, cette histoire. Mais elle n'est absolument pas désespérée, ni découragée, elle SAIT qu'un jour elle y arrivera, elle a le Laure Manaudou power ne l'oublions pas ;-)

    RépondreSupprimer
  9. En tout cas elle a l'esprit Sport !

    RépondreSupprimer
  10. Ben imagine que les 14 devant s'en aillent avant, se cassent une jambe, attrape une verrue sur le nez ??? imagine le podium vide !!! Elle a raison, on ne sait jamais !!!

    RépondreSupprimer
  11. La pauvre minette! Mais elle a raison d'y croire, c'est super! Au moins elle ne tire pas la gueule pour autant!
    Et puis sans attendre de podium, c'est peut être l'ambiance qu'elle a du mal à quitter, l'odeur qui lui rappelle papa...

    RépondreSupprimer
  12. Patience et volonté elle ira loin

    RépondreSupprimer

toi aussi, fais ton petit commentaire: