Bellzouzou, Pensées profondes, livre XVIII verset 126:
"un blog n'est pas seulement ce qui vous arrive. C'est ce que vous choisissez de dire de ce qui vous arrive, et comment vous le dites."

Bellzouzou, Pensées profondes, livre XXIV verset 777:
"tout est vrai, seul le reste est (peut-être) faux."

vendredi 29 novembre 2013

On en découvre tous les jours.

Tiens, aujourd'hui à l'école, j'ai découvert qu'on pouvait, en pleine classe, mordre un copain sur le crâne (au sens propre, hein) (tu avais déjà vu une morsure sur le crâne, toi?) (je veux dire: tu visualises comment on peut mordre quelqu'un sur le sommet du crâne?)

dimanche 24 novembre 2013

Il est revenu

le temps où je dois enfiler 220 petits doigts dans des gants avant chaque récréation
 
 
 
(je suis contente.)

lundi 18 novembre 2013

Les débuts de Laure Manaudou (ils furent difficiles).

C'est ma fille.
Nan, elle coule pas, elle rame.

Puceminus a fait hier sa toute première compète de natation.
Pour faire Laure Manaudou comme métier plus tard c'est pas gagné, mes amis. J'ai essayé de le lui faire comprendre comme j'ai pu. Que c'est pas parce qu'on finit première de sa ligne qu'on est première de la course. Même qu'on peut être première de sa ligne et 19ème sur 26 au final. Et qu'alors c'est pas la peine d'assister au premier rang à la remise des prix en espérant que peut-être on va être appelée sur le podium et recevoir une médaille, c'est sûrement une erreur, c'est pas possible autrement, vu qu'on a fini première de sa ligne, merde alors. (ma fille est têtue comme une bourrique son père.)
Ça, c'était pour le 100 m crawl, misère.
Au 50 m dos, c'est pas compliqué, les trois autres nageuses de la ligne étaient déjà sorties de l'eau que Puceminus n'avait pas encore fini. Restaient sa mère et l'arbitre avec son chrono au bord du bassin, tout le monde était parti regarder la remise des médailles. Je l'ai félicitée chaudement quand elle est -enfin- sortie de l'eau bravo ma championne à moi toute seule! l'important c'est d'arriver au bout de sa ligne d'eau même la dernière des dernières de toutes les dernières, c'est ce qui est arrivé à Laure le jour de sa première compétition tu sais, et l'arbitre, pour se venger d'avoir attendu si longtemps sans doute, a ajouté qu'en plus Puceminus avait fait une faute en se retournant avant de toucher le fond poteau, mais qu'au point où on en était elle ne serait pas disqualifiée. (en vrai il ne l'a pas dit, mais je suppose que c'est ce qui s'est passé) (mais je n'en sais rien, vu que j'ai chopé  ma fille sous les bras avec ses lunettes et son bonnet pour l'emmener dans les vestiaires avant qu'elle ait l'idée d'aller voir à l'affichage des résultats si elle avait pas droit à une médaille, des fois.)
 




j'ai aussi tenté d'expliquer à Puceminus qu'il ne sert à rien d'arriver à 13 heures
quand on est convoquée à 13 heures 30
 que la compète commence officiellement à 14 heures,
et en réalité à 14 heures 30. 

Qu'en revanche, être appelée à se présenter à la course
au micro
deux fois
 alors qu'on est en train de barboter dans le petit bain, ça fait mauvais genre.

Aah, être la mère de Laure Manaudou, c'est pas de la brasse coulée, je vous le dis.

jeudi 7 novembre 2013

Et vomir de plaisir.

Figurez-vous que l'autre jour, une maman est arrivée très en retard à l'école.
Ouh là là, elle était confuse, mais ce n'était pas de sa faute, elle était tout à fait à l'heure au départ, c'est son fils qui, sur le chemin de l'école, leur avait fait prendre tout ce retard. Il avait vomi partout.  Il avait fallu faire demi tour, rentrer à la maison et le changer.
Mais attention, hein, il n'était pas malade, non non non, c'est juste qu'il était tellement content et excité à l'idée d'aller à l'école qu'il en avait rendu son petit déjeuner.
 
C'est pas grave, je lui ai dit, moi aussi, le matin, à l'idée d'aller à l'école, ça m'arrive de vomir de plaisir. Souvent, même.

 

 

mardi 5 novembre 2013




Oui, oui,
on attend l'application partout des nouveaux rythmes scolaires
et en en recause, hein,
ma petite cocotte??

dimanche 3 novembre 2013

En vrac et pas bien rangé

- Puceminus ma toute petite, elle est vraiment étrange ça se confirme, elle a passé des heures de vacances à conjuguer des verbes. Pour le plaisir. Enfin, disons que la maîtresse-plus-que-parfaite avait demandé de "s'entraîner à conjuguer quelques verbes du premier groupe au présent de l'indicatif" et que Puceminus en a rempli deux feuilles doubles. (elle s'est bien entraînée, quoi). (Brisefer se demande si c'est vraiment sa sœur). (Brisefer, lui, a passé ses vacances à essayer d'en faire le moins possible, mais est-il besoin de le préciser?)

 
 
- Pendant notre semaine en croque-love sans enfant (soyez pas jaloux), l'Ours et moi avons vu tout ce qu'il était possible de voir au cinéma à Chartrescityville, dont Gravity, of course what else. J'en suis ressortie furieuse, vu que 1) on ne distingue George qu'à travers le hublot de son casque, pff 2) ça vaut mieux parce que pendant toute la (seule) scène tête nue je me suis dit nan mais pince-moi je rêve qu'est-ce qu'il a vieilli le George c'est plus mon George, ça 3) on ne le voit que 20 minutes à tout casser dans le film alors qu'il est annoncé en tête d'affiche, si c'est pas de la publicité mensongère ça, 4) on ne le voit jamais en marcel et culotte comme Sandra Buloque 5) il a trouvé moyen de se perdre dans l'espace, eh ben qu'il y reste il est quand même pas bien malin, je trouve.
Bref, je ne suis pas sûre d'être encore amoureuse de George.
C'est le début de la sagesse, ma chère, il a dit, l'Ours.



 Le meilleur pour la fin

et  parce que je ne pouvais pas vous laisser sur une mauvaise impression de raté roulé dégoulinant, nan mais ooh!