Bellzouzou, Pensées profondes, livre XVIII verset 126:
"tout est vrai, seul le reste est (peut-être) faux."


lundi 18 novembre 2013

Les débuts de Laure Manaudou (ils furent difficiles).

C'est ma fille.
Nan, elle coule pas, elle rame.

Puceminus a fait hier sa toute première compète de natation.
Pour faire Laure Manaudou comme métier plus tard c'est pas gagné, mes amis. J'ai essayé de le lui faire comprendre comme j'ai pu. Que c'est pas parce qu'on finit première de sa ligne qu'on est première de la course. Même qu'on peut être première de sa ligne et 19ème sur 26 au final. Et qu'alors c'est pas la peine d'assister au premier rang à la remise des prix en espérant que peut-être on va être appelée sur le podium et recevoir une médaille, c'est sûrement une erreur, c'est pas possible autrement, vu qu'on a fini première de sa ligne, merde alors. (ma fille est têtue comme une bourrique son père.)
Ça, c'était pour le 100 m crawl, misère.
Au 50 m dos, c'est pas compliqué, les trois autres nageuses de la ligne étaient déjà sorties de l'eau que Puceminus n'avait pas encore fini. Restaient sa mère et l'arbitre avec son chrono au bord du bassin, tout le monde était parti regarder la remise des médailles. Je l'ai félicitée chaudement quand elle est -enfin- sortie de l'eau bravo ma championne à moi toute seule! l'important c'est d'arriver au bout de sa ligne d'eau même la dernière des dernières de toutes les dernières, c'est ce qui est arrivé à Laure le jour de sa première compétition tu sais, et l'arbitre, pour se venger d'avoir attendu si longtemps sans doute, a ajouté qu'en plus Puceminus avait fait une faute en se retournant avant de toucher le fond poteau, mais qu'au point où on en était elle ne serait pas disqualifiée. (en vrai il ne l'a pas dit, mais je suppose que c'est ce qui s'est passé) (mais je n'en sais rien, vu que j'ai chopé  ma fille sous les bras avec ses lunettes et son bonnet pour l'emmener dans les vestiaires avant qu'elle ait l'idée d'aller voir à l'affichage des résultats si elle avait pas droit à une médaille, des fois.)
 




j'ai aussi tenté d'expliquer à Puceminus qu'il ne sert à rien d'arriver à 13 heures
quand on est convoquée à 13 heures 30
 que la compète commence officiellement à 14 heures,
et en réalité à 14 heures 30. 

Qu'en revanche, être appelée à se présenter à la course
au micro
deux fois
 alors qu'on est en train de barboter dans le petit bain, ça fait mauvais genre.

Aah, être la mère de Laure Manaudou, c'est pas de la brasse coulée, je vous le dis.

14 commentaires:

  1. je pense qu'elle est faite pour ça je crois! bon courage

    RépondreSupprimer
  2. Je sens le chlore d'ici ! Bon courage à vous deux!

    RépondreSupprimer
  3. La mienne, de fille, a passé une soirée entière à sangloter parce qu'elle était la seule de sa classe à ne pas avoir validé son poisson vert (ou son dauphin bleu, est-ce que je sais ce qui passe par la tête des maîtres nageurs, moi ?) à la fin du cycle piscine.
    Et qui c'est qui est contente de ne pas risquer de passer son dimanche à une compet de piscine, hein, qui c'est ?

    RépondreSupprimer
  4. Ah misère ! Quelle vie qu'c'est d'être mère ! Galère !
    (oui, madâme, je fais des vers ! là !).
    Et dire que Louloute vient de commencer la GRS, et y'a compèt. aussi !
    Pfff...
    J'aimais mieux l'idée de 'pestacle...

    RépondreSupprimer
  5. Lol !! Pffff... quelle idée aussi ces compèt !! Y en a pas assez à l'école, du stress et de la pression, hein !! Allez courage, Puceminus, un jour tu nageras comme Papa ;)

    thémilia

    RépondreSupprimer
  6. Ben ouais, pourquoi la compèt', aussi? (A cause de son grand frère qui rafle les coupes des seniors?)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Thémilia & Bismarck: on fait les compètes déclarées "obligatoires" par le club (deux dans l'année); ça suffira bien, merci, on a assez donné avec le ping, hein ;-)

      Supprimer
    2. ah ! ouf ! oui je me souviens combien ça t'avait plu les compèt' de ping ! Hihihihi !!!

      thémilia

      Supprimer
  7. Comme disent nos champions de foot : l'important c'est de participer.

    (aïeul Bellz)

    RépondreSupprimer
  8. les compèt de tennis de numéro trois c'est pas de la brasse coulée non plus si ça peut te consoler!!!

    RépondreSupprimer
  9. Quand je pense que j'inscris l'ainée l'an prochain!

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour Bellzouzou,
    mon commentaire n'a strictement rien à voir avec ton article... (je ne te l'annonce même pas par honnêteté vu que tu vas très vite t'en rendre compte !). Il se trouve que ma compagne te lit très régulièrement depuis longtemps, et face à mes réticences vis-à-vis de l'échangisme immobilier, a déterré et m'a lu un viel article que tu avais rédigé sur le sujet. La manière dont tu décris l'expérience m'ayant séduite, et les réticences de l'Ours lui-même ayant d'ailleurs été levées, je lui ai dit ok, on part au Portugal cet été, et c'est grâce à toi (félicitations). Tu parlais de ta pudeur à donner le nom du site sur lequel vous êtes inscrits ; comme de notre côté nous allons débuter dans cette aventure, je me demandais si tu aurais la gentillesse de nous l'indiquer par mail : sylvain.leclerc@laposte.net, afin de se donner les meilleures chances de réussir l'expérience. Si tu n'en a pas envie ou pas le temps, pas de soucis bien sûr !
    Bonne soirée,
    Sylvain

    RépondreSupprimer
  11. Bon dis toi qu'au moins la piscine c'est chauffé! J'ai souvent des appels le we de copains désespérés (et frigorifiés) entrain de regarder leur gamin courir après un ballon ;-) .

    RépondreSupprimer
  12. :-) Je compatis, j'ai beaucoup de mal avec les bouillons de culture des piscines municipales (même olympiques). Si elle ne se chope pas des verrues tous les 2 jours ou des maladies de peau muy sympas genre http://fr.wikipedia.org/wiki/Molluscum_contagiosum, qu'un de mes héritiers a attrapé il y a plusieurs années dans la piscine municipale, refilé illico aux deux autres et qui a nécessité un curetage hebdomadaire sous anesthésie locale chez un dermato pendant des semaines et des semaines... eh bien c'est que c'est une vraie championne !

    RépondreSupprimer

toi aussi, fais ton petit commentaire: