Bellzouzou, Pensées profondes, livre XVIII verset 126:
"un blog n'est pas seulement ce qui vous arrive. C'est ce que vous choisissez de dire de ce qui vous arrive, et comment vous le dites."

Bellzouzou, Pensées profondes, livre XXIV verset 777:
"tout est vrai, seul le reste est (peut-être) faux."

dimanche 8 septembre 2013

En pas bien rangé dans les coins sombres (et avec la poussière planquée sous le tapis).




- Puceminus est devenue croyante cet été à force de visiter des églises je vous l'ai déjà dit, et elle est devenue d'autant plus croyante que toutes ses prières, même les plusses folles, ont été exaucées, même celles auxquelles on n'osait même pas croire, comme être cette année encore dans la classe de la maîtresse plusse-que-parfaite, et avec sa copine L si possible (c'est possible).
 L'été prochain on ira à nouveau visiter des églises, je crois bien.

- J'ai cette année dans ma classe des petits mignons comme c'est pas permis d'en rêver, et j'ai même pas fait de prière cet été dans les églises pour réclamer ça, je le jure.
Bon, j'en ai bien un qui a essayé de me mordre et qui a eu l'air étonné que je ne le laisse pas faire, mais je lui pardonne, c'est pas de sa faute, je l'ai compris le lendemain quand je l'ai vu tirer les cheveux de sa mère à lui en retourner la tête, sans qu'elle manifeste la moindre douleur. Pas plus que la moindre contrariété.
Et personne ne m'a dit de me casser, bâtard, vous m'en voyez ravie.

- à part ça, la rentrée, je trouve ça très surfait, une montagne de manuels à couvrir (celui de maths en moins)(c'est toujours ça que les Allemands n'auront pas), des inscriptions ici et là, des fiches de renseignements à compléter, l'assurance à contacter, des photos d'identité à faire, des certificats médicaux à réclamer, pfff, quoi de neuf  sous le soleil, Pussycat, hein?

15 commentaires:

  1. "ça te passera avant que ça me reprenne", disait ton arrière-grand-mère.



    Bellzouzou l'aïeul

    RépondreSupprimer
  2. C'est la rentrée quoi... (je fais ma blazée mais je suis phosphorescente depuis huit jours ...)

    RépondreSupprimer
  3. Dans le même état d'esprit.
    Quelques zozos plus zozos que les tiens dans ma classe...
    Vivement l'hiver, qu'on puisse hiberner !
    Kiss :o)

    RépondreSupprimer
  4. Bah ! chez nous aussi, prof de français absente à son poste, classe de 3ème... ça craint !!! 6 classes dans la m.... !
    Sinon le livre de maths, t'inquiètes : il aura quand même des devoirs à faire ! lol
    Allez, c'est reparti pour un tour.... c'est quand le DERNIER tour chez nous ??!!! Encore 4 .......pfffff

    themilia

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et grand article dans canard local aujourd'hui pour esspliquer combien c'est pas reluisant ailleurs non plus.

      Supprimer
    2. Tu me feras lire ça demain... mais bon, c'est pas réconfortant, tout ça.... Toujours la même galère, Nico ou Fanfan !!

      thémilia

      Supprimer
  5. Ah ben moi qui croyais qu'il y avait plus de profs, et tout çà... Dans mon ancien collège, ils n'ont plus de prof d'allemand, et ils ont mis une annonce sur Fessebouque pour trouver un prof de musique (le stagiaire ayant préféré demander un report que d'aller dans ce coin perdu).
    De mon temps, il fallait acheter soi-même ses manuels, comme ça les profs savaient qui enguirlander quand un élève n'avait pas son livre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ahben tiens moi aussi, qui croyais qu'on n'était plus sous Sarkozy, la bonne blague.
      pareil pour les AVS, ça devait pas rouler comme sur des patins à partir de cette rentrée? j'en ai pas pour mon élève handicapée.
      et pour les manuels de maths: la moitié de la classe de Brisefer n'en a pas, pourtant les listes de classe sont faites début juillet si je ne m'abuse; on ne sait plus compter un nombre d'élèves et un nombre de livres et comparer les deux, dans les intendances?

      Supprimer
    2. C'est pas le "gestionnaire", le responsable, puisque les lycées (au contraire des collèges) ne fournissent pas les manuels: habituellement, ce sont les associations de parents d'élèves qui s'en occupent. Et ceux-là étaient en vacances en même temps que leurs chérubins, sans doute...

      Supprimer
  6. Quand votre dernière entamera, avec brio ( non ce n'est pas le nom de l'un des profs manquants), sa dernière année de licence, vous regretterez l'époque bénie des manuels scolaires à couvrir...
    Bouououhhhh!
    Christine

    RépondreSupprimer
  7. J'ai toujours pas signé mon contrat de travail! tout va bien donc;-)

    RépondreSupprimer

toi aussi, fais ton petit commentaire: