Bellzouzou, Pensées profondes, livre XVIII verset 126:
"un blog n'est pas seulement ce qui vous arrive. C'est ce que vous choisissez de dire de ce qui vous arrive, et comment vous le dites."

Bellzouzou, Pensées profondes, livre XXIV verset 777:
"tout est vrai, seul le reste est (peut-être) faux."

vendredi 12 avril 2013

En vrac et en pas rangé dans les recoins (mais pas très long, heureusement).

- A midi, l'infirmière du lycée m'appelle pour me dire qu'elle garde avec elle pour l'après-midi  en observation mon fils qui a reçu derrière la tête un coup de genou au rugby le matin même. Il est aller manger, mais il est venu me voir ensuite, le pauvre, il avait mal à la tête. Passez-le moi, je lui ai dit. Alors mon pauvre coco, tu as très mal à la tête, au point de devoir passer l'après-midi à l'infirmerie plutôt que devant ton grand devoir sur table de maths coeff.4 (hé hé!), c'est bien dommage que tu sois si malade: tu ne pourras pas aller voir la grande finale de ton équipe de ping ce soir et la fiesta qui va avec, dis donc. Ah si, tu penses que tu iras mieux, dis-tu? Repasse-moi l'infirmière.
Un Brisefer qui mange est un Brisefer qui va bien et un Brisefer qui a mal à la tête est un Brisefer qui a un gros D.S de maths (proverbe de chez nous)

- Puceminus, en colère: ah ben c'est malin, j'ai failli le dire, quand la maîtresse m'a interrogée!!! [ son père lui faisait réviser sa poésie, d'un certain Jean-Paul Labousse, en complétant chaque fois d'un "de vache" (humour de chez nous) (ne vous sentez pas obligés de commenter)(vous me ferez plaisir).

- A l'école, aujourd'hui, la remplaçante de la  remplaçante de la collègue malade était malade, vous z'auriez vu le désespoir de certains parents -au foyer- à l'idée de devoir garder leur enfant toute la journée chez eux, mandieumandieu. La palme à la mère qui nous a dit devant ses filles, joignant le geste à la parole, que "nan mais garder les trois [enfants, ndlr] à la maison, je me tire une balle dans la tête".

- C'est bien dommage que j'aye pas eu mon appareil photo sur moi tout à l'heure pour vous montrer les montagnes de purin déversées par les éleveurs de près de chez nous devant la préfecture de Chartrescityville. Ça embaumait la bonne odeur jusque dans les classes, on se sentait vraiment en vacances comme chez mamie Georgette de Saint-André-Goule-d'Oie  [ Vendée profonde].
 
 

9 commentaires:

  1. Je compatis pour ton "de vache".
    Le pépé chéri de mes enfants (alias mon père) avait enseigné à mes deux aînés l'art des "poil au", ce qui a amusé quelques années durant la chouette maîtresse de maternelle et sa chouette ATSEM de l'époque.
    A ma fille, il a préféré apprendre "Frère Jacques" en ajoutant "à poil" à chaque ligne. Ce qui a beaucoup moins fait rire sa prude maîtresse-directrice de l'an passé (pas la même que les gars, donc).
    Il n'y aura donc pas de 4e enfant dans mon foyer : j'aurais trop peur qu'il lui chante "La p'tite Emilie".

    RépondreSupprimer
  2. Pour revenir sur cette mère (indigne, bien sûr): Avant, quand les parents me souhaitaient "bonnes vacances", je leur répondais "vous aussi", et était toujours surprise de leur tête décomposée. Pourtant, j'essayais de ne pas me tromper et de ne le dire qu'à ceux qui, effectivement, avaient des vacances. Mais ça, c'était avant...
    Maintenant, j'ai des enfants, et moi aussi je fais une tête décomposée...

    RépondreSupprimer
  3. Bon, je les connaissais les nouvelles, mais les relire, ça fait tjs rire !! En même temps, j'avoue que j'ai tjs du mal à comprendre ces parents "débordés" à l'idée de garder leurs gosses... z'avaient ka pas en faire si c'est compliqué, lol !!

    ou alors, s'acheter un bon vieux martinet !!! re-lol


    bon, je sors ;)

    thémilia

    RépondreSupprimer
  4. Le purin de Vendée ne sent pas comme le purin de la Beauce ! Ah oui,je sais,cela doit provenir des Mogettes ! hi hi hi !

    RépondreSupprimer
  5. Il a bien mangé hier soir aussi! Il a tenu la buvette, un peu, il a fait honneur au buffet, un peu plus, ils se sont fait chambrer (avec C.), beaucoup!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faits, même!

      Supprimer
    2. le buffet, je me doute: ce matin au petit déj', il n'avait même pas faim (rare) (très rare) (exceptionnel); quant à se faire chambrer, c'est pas bien difficile ;-)

      Supprimer
  6. il se passe toujours de belles choses chez toi ;-)!

    RépondreSupprimer
  7. Ah ouais, les enfants, c'est mieux de les envoyer en vacances ailleurs; même si on continue à travailler pendant ce temps-là, je suis sûre que ça repose (jamais testé, puisque j'ai le bonheur et la joie d'être toujours en vacances en même temps que les miens).

    RépondreSupprimer

toi aussi, fais ton petit commentaire: