Bellzouzou, Pensées profondes, livre XVIII verset 126:
"un blog n'est pas seulement ce qui vous arrive. C'est ce que vous choisissez de dire de ce qui vous arrive, et comment vous le dites."

Bellzouzou, Pensées profondes, livre XXIV verset 777:
"tout est vrai, seul le reste est (peut-être) faux."

samedi 22 décembre 2012

Je suis (pas trop) con(nectée)

Figurez-vous mes zamis que l'autre jour, un petit élève m'a parlé de la tablette qu'il allait recevoir pour Noël et, fort étonnée ma foi mais ravie qu'il ait du vocabulaire cet enfant-là, je lui ai demandé avec un intérêt non feint ce qu'il allait poser dessus, parce que, quand même, demander une tablette, c'est pas courant, hein, faut-il avoir des problèmes de rangement chez soi, mandieumandieu.
Le gosse s'est contenté de me regarder fixement avec des yeux comme des roues de charrette, et c'est la petite stagiaire qui m'a tout expliqué calmement.

mardi 18 décembre 2012

Ouvrez ouvrez la cage aux parents.

Ce que je trouve fascinant, c'est la rapidité avec laquelle certaines mères d'élèves, parce qu'elles interviennent dans l'école quelques heures pour aider à préparer le marché de Noël, estiment que maintenant, ça y est, elles et moi, on est copines.
J'ai cru avoir mal entendu quand l'une d'entre elles m'a dit quelque chose du genre L'année dernière vos calendriers ils étaient vachement bien, je pensais qu'on aurait quelque chose de mieux que les sablés un peu pourris que vous avez faits cette année avec les enfants ( j'ai aussi fait semblant de ne pas entendre une autre me tutoyer.)
Je suis allée chercher un peu de réconfort auprès de ma directrice, mais il s'est avéré qu'elle en avait besoin encore plus que moi: la même mère d'élève lui avait balancé le matin même, remarquant ses yeux exceptionnellement maquillés Whaouu, nan mais dites donc, A., vous avez un nouveau mec ou quoi?

et sinon mon rhube ça va mieux, merci.
 

dimanche 16 décembre 2012

Joue-la comme Puceminus.

Si tu ne sais pas comment occuper tes longues soirées d'hiver, prends le bottin, et cherche si dans ta ville il y a de pauvres gens affublés de noms de famille cocasses, tiens. ( Tu apprendras mon ami qu'à Chartres il n'y a pas, misère, de Madame Crotte, (mais un Monsieur Croute, heureusement), et pas non plus, hélaas, de Monsieur Prout, mais un Monsieur Prouteau quand même.)

vendredi 14 décembre 2012

Qui dit pire?


Qui dit pire qu'une journée d'école à la maternoche avec le nez et les oreilles complètement bouchés par le rhubeuh du siècle, à 10 jours du Père -vous -savez-qui mais ne prononcez plus son nom devant moi, le marché de Nowel et la chorale devant les parents le soir-même, ET  la pluie en continu all day long?

( La rencontre parents-profs au collège à la suite, c'est en sus.)
 
(Celui qui dit pire, qu'il se fasse connaître je suis curieuse; Quant aux  autres, il y a bien longtemps que vous ne m'avez pas plainte, je vous en prie, faites-le.)

lundi 10 décembre 2012

Petite philosophie laïque à l'école de la République.


Parfois, on discute très sérieusement avec ses petits élèves de la différence entre prêter et donner (on rentre de la bibliothèque), et de digressions en hors de propos, on se retrouve à causer commande au Père Noël (je vous ai dit que cettte année je ne me reconnaissais pas?)
" - Un petit: "moi mon papa, il est foou: au Père Noël, il a commandé des enfants sages qui obéissent toujours" 
( Oooh!-Aaah!-et-Brouhaha sur le thème c'est vrai, il est dingue ton père, pourquoi il commande pas des cadeaux ça par exemple??) (là je ris, parce que ma mère, c'est exactement le truc qu'elle me sortait aussi: Je voudrais juste des enfants qui ne se disputent jamais et qui travaillent bien à l'école  c'est la seule chose qui me ferait vraiment plaisir gnagna, ça me sidérait qu'elle ne puisse pas avoir envie d'autre chose, cette grande folle.)

C'est alors qu'intervient une petite, sentencieuse : "eh ben ça, c'est pas au Père Noël qu'il faut le demander: c'est à Dieu!", aussitôt contredite par son voisin de gauche: "n'impoorte quoi, parce que Dieu il existe pas, alors que le Père Noël, si!"

vendredi 7 décembre 2012

de l'Avent.

Quand je pense que pendant des années j'ai perdu passé un temps infini à fabriquer à ma Puceminus un calendrier de l'Avent avec des petits bonbons chaque jour différents, accompagnés parfois d'un petit mot d'amour.
Le mot d'amour finissait à la poubelle avec le papier du bonbon.
(Le papier du bonbon avait été ouvert, lui.)
Un jour j'ai demandé à Puceminus pourquoi elle n'ouvrait pas mon petit mot, elle m'a répondu avec un soupir exaspéré "ooh! je sais ce que tu m'écris dedans: encore de l'amour!!"
Je me suis bien fait chier à faire un putain de calendrier de mes deux tétons tous les ans à la bonne heure, donc.

Et ben ma mère, Bellzouzou l'aïeule, l'année où j'ai décidé de ne plus m'emmerder à en faire, ça ira bien comme ça et basta la dittatura, elle en achète sournoisement un tout fait et vite fait bien fait à Monop' avec du mauvais chocolat dedans, elle l'offre à sa petite-fille le 4 décembre alors que les festivités ont déjà commencé, et elle est much more plusse populaire que la Soubirou à Lourdes.

mercredi 5 décembre 2012

En vrac et (toujours) pas rangé dans les coins sombres

- Devinez quoi, moi qui retarde toujours le plus possible le moment où je prononce le -gros- mot Noël dans ma classe, cette année je suis la preums de l'école à avoir déjà commencé à faire découper des sapins.
Mes collègues se demandent si c'est pas ma crise de la quarantaine.
Résultat, j'ai des élèves comme pires que Zébulon sous méthamphétamine, et il paraît que je l'ai bien cherché, personne ne veut me plaindre, je suis bien malheureuse.

- J'ai tenté de convaincre mes collègues, encore eux, de planifier la grande fête de Noël à l'école le 21 décembre, histoire que tout ne soit pas perdu avec la fin du monde. Rien à faire, ils veulent la faire avant quand même, on ne m'écoute jamais, surtout quand je propose quelque chose d'intelligent.
 
- En panne d'inspiration, j'étais toute contente de retrouver un vieux brouillon de billet de blog oublié depuis longtemps dont le titre était "ce que j'adore". Je l'ai ouvert frénétiquement pour savoir ce que je peux bien adorer, vous pensez bien.  Il n'y avait qu'un seul mot.
 C'est.
Et rien de plus.
Je ne suis donc pas en mesure de vous dire ce que j'adore, et vous m'en voyez navrée.

- Non seulement je sais précisément où habite Jean-Louis Aubert, mais je sais aussi dans quel resto de Chartres on trouve le serveur ayant le plus joli petit cul in the world and over. Je voulais juste vous le dire, de rien, ça m'a fait plaisir.

Copyright Minipuce, qui a eu un appareil photo pour son anniversaire.
499 photos sur 500 ont pour sujet la bête féroce, je vous présente la 500ème.
(mais si vous préférez une photo du chat la prochaine fois, dites-le, hein.)