Bellzouzou, Pensées profondes, livre XVIII verset 126:
"un blog n'est pas seulement ce qui vous arrive. C'est ce que vous choisissez de dire de ce qui vous arrive, et comment vous le dites."

Bellzouzou, Pensées profondes, livre XXIV verset 777:
"tout est vrai, seul le reste est (peut-être) faux."

mardi 18 décembre 2012

Ouvrez ouvrez la cage aux parents.

Ce que je trouve fascinant, c'est la rapidité avec laquelle certaines mères d'élèves, parce qu'elles interviennent dans l'école quelques heures pour aider à préparer le marché de Noël, estiment que maintenant, ça y est, elles et moi, on est copines.
J'ai cru avoir mal entendu quand l'une d'entre elles m'a dit quelque chose du genre L'année dernière vos calendriers ils étaient vachement bien, je pensais qu'on aurait quelque chose de mieux que les sablés un peu pourris que vous avez faits cette année avec les enfants ( j'ai aussi fait semblant de ne pas entendre une autre me tutoyer.)
Je suis allée chercher un peu de réconfort auprès de ma directrice, mais il s'est avéré qu'elle en avait besoin encore plus que moi: la même mère d'élève lui avait balancé le matin même, remarquant ses yeux exceptionnellement maquillés Whaouu, nan mais dites donc, A., vous avez un nouveau mec ou quoi?

et sinon mon rhube ça va mieux, merci.
 

15 commentaires:

  1. Ma collègue interpelle un jour un père d'élève dans le couloir : "Monsieur X, vous pouvez venir me voir une minute ?"
    Le monsieur, se voulant drôle devant toutes les mamans (en maternelle, il y a surtout des mamans !), jouant le coq dans la basse-cour, lui rétorque : "vous voulez me payer un café ?"
    Et là, elle le remet à sa place et lui colle - volontairement - la honte du siècle : "Non, je veux vous parler des difficultés scolaires de votre fille !"

    RépondreSupprimer
  2. Et bé dis donc... !!!

    et bah moi ce soir à la sortie y'a une maman qui m'a apporté un petit paquet, un joli sac rigolo et un stylo, avec un petit mot pour me remercier de "ce que j'apporte aux enfants". Et bah... dur dur de ne pas être toute émouvue, pfiouuu !
    Nan, elle ne m'a pas tutoyée :-)

    RépondreSupprimer
  3. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  4. Oh, je croyais que Cécilia Gimenez s'était mise à la sculpture...

    RépondreSupprimer
  5. Et celle la maman de X (8 ans) qui appelle l'école à 8h30 (l'heure où c'est connu qu'on a rien à faire surtout quand on est dirlo) et demande à parler à ma Dirlo: "Bonjour mme la dirlo, est-ce que vous pourriez parler 2 mn à X, il s'est enfermé dans la salle de bain parce qu'il ne veut pas venir à l'école et je n'arrive pas à le faire sortir..."
    Pour le rhube, courage, tu es sur la bonne voie, tu seras en pleine forme pour les vacances!

    RépondreSupprimer
  6. Chez nous, en collège donc, il y a une maman qui claquerait bien la bise à ses potes les profs...

    RépondreSupprimer
  7. Moi, je suis plutôt habituée à entendre la directrice ou la maîtresse ou le deux "disputer" les parents sur un ton un peu.. paternaliste (et devant leurs enfants) quand quelques chose ne va pas (le petit a des chaussures à lacets / a quatre minutes de retard / a fini sa tartine dans l'escalier menant à sa classe).
    Mais bon, question de point de vue ;-)

    RépondreSupprimer
  8. Arrête me dit pas ça, demain c'est le spectacle et après on fait un café/thé dans la classe...Avec tous (tu m'as bien lue) les parents, soi disant que c'est la tradition dans l'école...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous savez vous amuser, là-bas, dis donc.

      Supprimer
  9. Chez nous, la maîtresse est une bombe atomique. Et avec tous ces pères qui ont des choses d'une importantes absolument capitale à lui communiquer tous les matins, laisse-moi te dire que les mères n'ont aucune chance d'aller lui claquer la bise...

    RépondreSupprimer
  10. Ici, c'est une des maitresses (pas celle de la Petiote) que j'ai aidées à ranger après la kermesse qui s'est mise le lendemain à me toutoyer. Elle est même venue me taxer une cigarette, toute guillerette. J'ai essayé de me rappeler si on avait gardé les cochons ensemble, mais j'ai comme un trou de mémoire.

    RépondreSupprimer
  11. Elle promet cettte mère là!

    RépondreSupprimer
  12. Ici les mères sont plusse (emprunt à Bellzouzou) bien élevées, jaaaaaaamais elles feraient ça ! Patricia

    RépondreSupprimer
  13. Moi, quand la maîtresse de fiston voit que je regarde s'il veut me faire coucou par la fenêtre alors qu'il me snobe, je fais coucou à la maîtresse, et elle me réponds!
    Mais je la vouvoie toujours, quand même, et je ne fais que des compliments!

    RépondreSupprimer
  14. ça marche dans les deux sens : une mère qui m'avait aidée pour je ne sais quelle activité était rentrée dans la classe consulter mes préparations pour savoir quels jours elle pourrait revenir " m'aider"....inutile de dire qu'elle n'est jamais revenue !
    Mais une collègue célibataire ne s'est pas gênée pour partir 3 fois avec des pères de familles ...
    garder ses distances, c'est la meilleure façon de survivre
    j'apprécie la retraite....

    RépondreSupprimer

toi aussi, fais ton petit commentaire: