Bellzouzou, Pensées profondes, livre XVIII verset 126:
"un blog n'est pas seulement ce qui vous arrive. C'est ce que vous choisissez de dire de ce qui vous arrive, et comment vous le dites."

Bellzouzou, Pensées profondes, livre XXIV verset 777:
"tout est vrai, seul le reste est (peut-être) faux."

mardi 31 mai 2011

Vox populi #2

Mon ami, tu m'inspires. Tu peux même continuer de m'inspirer en postant tes idées nouvelles.
En vrac et pas rangé dans les coins sombres, donc (bon courage):
- pourquoi j'ai déserté le tricothé ces temps-ci? (Fred) Je me le demande. (En réalité par grosse flemmardise et aussi parce qu'une fois rentrée de l'école le lundi soir j'aime bien me doucher longuement et mettre mon pyjama en pilou et qu'ensuite j'ai le plus grand mal à me rhabiller pour sortir, mais si tu le répètes je te cause plus de la vie.) Par ailleurs, ma maîtresse de tricot est venue se plaindre à moi que les copines du tricothé la font culpabiliser en lui disant que si je ne viens plus c'est parce qu'elle m'en a dégoûtée, et rien que pour ça, ce serait dommage que je revienne tout de suite, hein, convenez-en. (Et enfin, last but not least tu vas voir, je ne sais pas du tout du tout ce que j'ai bien pu faire de mon moignon de tricot, il a probablement été perdu pendant un déménagement.) - Un billet relatant la brocante avec Névrosia? (Luna) J'en ai causé là, je te signale. Et si c'était à refaire, je le referais, même.
- Des niouses de Brisefer? (Zozostéo) Crois-moi pas si tu veux, mais mon Brisefer, dimanche dernier, il est allé au cinéma avec une fille. (Tu as bien lu.) Quelques minutes avant de partir à son rendez-vous, il a émis tout haut la possibilité de prendre une douche. (Tu n'as pas la berlue.) Je n'ai pas assisté personnellement à la scène, mais je le sais car l'Ours m'a immédiatement téléphoné, la voix tremblante, pour me le rapporter. J'ai dû m'assoir. (Bon, il n'est pas allé jusqu'au bout de son idée -jusqu'à prendre une douche, j'entends-, mais tout de même, hein.) Tu vas voir que bientôt il m'annonce qu'il va chez le coiffeur. - les vacances? (Nath) je les attends avec impatience, merci. - la dernière recette testée? (Zozostéo, encore)
Ah ben justement, tu tombes à pic; avis aux amateurs: je cherche une recette de tarte aux fruits rouges (avec de la crème patissière inside); sur le ouèbe mondial il y en a trop, je veux THE recette de ta grand-mère à toi que tu as déjà goûtée et qui est bonne. Annonce très sérieuse, plaisantins s'abstenir. (Zozostéo, je teste et je te dis après, donc.) - mon beau voisin qui fait des travaux (Helen)? voyons, mon voisin de devant est mon voisin le plus con du monde, mon voisin d'à côté est le plus rigolo du monde, mon voisin de l'autre côté a plus de 80 ans et est assez mal en point, et mon voisin de derrière je ne le vois jamais, mais à priori, aucun ne fait de travaux actuellement, tu m'en vois bien désolée, Helen. - un glossaire de mes minus? (Mistinguette) Glossaire quand même pas, mais un bon mot, si tu veux, allez. L'autre jour, je demande à mes élèves d'apporter à l'école des épluchures pour faire du compost. W: "ah oui, je connais ça, la compost: ma mère elle en fait souvent, de la compost de pommes!" (pas mieux, Mistinguette, j'en suis navrée). - comment je peux vivre sans la bête féroce? (aïeul Bellz) Etant donné que je ne suis plus obligée de fermer toutes mes portes à clef la nuit ni de mettre sous clef tout ce qui se mange de près ou de loin, je vis très bien sans elle. Naaan, j'rigoole, je serai bien contente de la retrouver bientôt. (ndlr: la bête féroce est en villégiature chez les aïeux Bellzouzou depuis ....ouh pas encore assez bien trop longtemps.)

- des nouvelles de Jésus-Christ qui doit venir prochainement à Chartres? (Maryane) Je me sens un peu péteuse sur ce coup-là, mais je devrai me contenter du résumé dans la presse locale et internationale car j'ai prévu aut'chose ce week end. C'est bêêête, heiiin, oui je sais.

lundi 30 mai 2011

Vox populi.

Ben mon ami, si tu veux que l'inspiration revienne, va falloir y mettre du tien, et même: c'est pas gagné.
Dépose ton pitit com' pour me dire de quoi que je pourrais bien causer, je te prie.
J'attends.

lundi 23 mai 2011

Mon bel âge.

[Un grand merci à ma Névrosia, qui une fois encore, m'offre l'inspiration sur un plateau (qui a dit que je n'étais pas inspirée? pas moi en tout cas, pis si vous le répétez, je nierai, comme d'habitude, vous le savez bien)]
Ce midi, j'apporte une part de mon gâteau d'anniversaire (anticipé l'anniversaire, ne vous jetez pas (encore) sur les com', hein) à la dame de cantine dans la cour. Forcément, elle me demande mon âge.
(aparté: Puceminus me demande souvent de lui rappeler mon âge "déjà", toujours je lui réponds les yeux dans les yeux "18 ans" et invariablement elle me rétorque de ses grands yeux clairs zé innocents "ah oui! 18 ans, c'est vrai, j'avais oublié!", j'ai donc l'habitude qu'on me croie sur parole quand j'annonce mon âge. -Qui a dit que j'abusais de la crédulité des gens, hum?-)
Je reprends où c'est que j'en étais. La dame de cantoche me demande mon âge, je lui réponds du tact au tac et de mon air le plusse naturel comme je sais bien prendre "29 ans" (elle n'a pas la crédulité ni l'âge de ma fille, je vous signale) en espérant que ça passe. Et là, crois-moi pas si tu veux, elle me dit en criant presque "29 ans!! oh là là, vous les faites pas du tout!!!!"
Du coup, je regrette de ne pas lui avoir dit 19.

mercredi 18 mai 2011

Brisefer en Germanie.

Brisefer mon fils est parti ce matin pour 10 jours chez son corres' allemand, celui-là même que nous avons reçu il y a peu chez nous. Figurez-vous qu'un jeune garçon capable d'opiner doctement du chef sans éclater de rire -je l'ai vu de mes yeux vu- quand mon fils lui dit que Entschuldingung, (s)ein deutsch ist sehr nicht gut est un brave garçon, assurément.
Par conséquent, à part pour se faire comprendre -et je me comprends, je ne me fais aucun souci pour mon Brisefer en Germanie.
(Tu me crois si je te dis que j'ai réussi à obtenir un bisou de mon Brisefer avant qu'il monte dans le car, tu me crois? Si je te le dis. Bon OK, c'était furtif et discret. Quasi virtuel. Mais quand même, hein, tu me dis respect.)

samedi 14 mai 2011

La tête bien faite contre la tête bien pleine.

Quand Minipuce me met sous le nez son contrôle d'histoire, contrôle parfaitement maîtrisé -sans vouloir avoir l'air de me vanter-, à une petite question près, celle-là pour être précise:
(Lord Jésusse, sont-ils vicieux ces profs d'histoire!) j'ai envie de lui dire:" EH, MA FILLE, LE COUP DE LA COULEUR DU CHEVAL BLANC D'HENRI IV, TU CONNAIS????" (C'était un week end historique, t'façon. Je vous cause même pas de DSK, notez.)

mardi 10 mai 2011

Lapsus linguae (humanum est)

Figurez-vous que ce matin, alors que j'embrassais distraitement l'Ours avant de partir travailler, la tête déjà ailleurs, ma pauvre cervelle fatiguée n'a pas eu le temps de déterminer si j'allais le saluer d'un "Ciao!" ou d'un "salut!", je lui ai donc lancé un sonore "salaud!"
Ce à quoi l'Ours a répondu d'un ton plaintif "mais keske j't'aai faait?"

vendredi 6 mai 2011

En personne.

Qui a dit qu'il n'y avait jamais de tête d'affiche à Chartres, hum? (Alors, tu fais quoi, toi, les 4 et 5 juin?)

dimanche 1 mai 2011

La dernière gorgée de sable -et autres plaisirs minuscules

Le dimanche soir de ce long week end, quand vient l'heure de la toute dernière machine, la moins urgente- les serviettes de plage, et alors que je suis déjà en mode my daily routine,
me tombent soudain aux pieds comme un dernier clin d'oeil, du courage pour les jours à venir, une invitation à me souvenir des belles choses.