Bellzouzou, Pensées profondes, livre XVIII verset 126:
"un blog n'est pas seulement ce qui vous arrive. C'est ce que vous choisissez de dire de ce qui vous arrive, et comment vous le dites."

Bellzouzou, Pensées profondes, livre XXIV verset 777:
"tout est vrai, seul le reste est (peut-être) faux."

vendredi 18 novembre 2011

Crimes et jeans slim. (édité)

Là tu te dis: ça; c'est du titre, hein. Et tu as raison. C'est ce que je me suis dit aussi quand Minipuce a ramené ça à la maison sur les conseils de sa prof de français. Elle l'a choisi parmi une liste d'ouvrages tous un peu du même tonneau à première vue, attirée par le titre à n'en point douter, -Crimes et jeans slim, nan mais qui résisterait, hein, dites-le moi? La quatrième de couverture, déjà, c'est l'hallu: "Adé (...) a trouvé la parade pour survivre au milieu des filles de son âge: devenir la pire de toutes, la plus fashion, la plus méchante. La numéro Un de la redoutable "Pouffe society". Attends, une quatrième de couv' pareille, j'ai envie de connaître la suite, j'ai envie de savoir si c'était du lard ou du cochon, tu vois.
Du cochon, en fait, je pense: "j'ai compris qui vous êtes, toi et les autres larves. Vous êtes le produit immonde d'une décomposition de la société, pourrie par l'argent, pourrie par le sexe. Vous êtes une bande de petites femelles en chaleur, arrière-petites-filles d'Eve, des chiennes lubriques." Du cochon, certes, mais avec de l'humour, attends, faut rigoler, faut prendre les choses au second degré: la grand-mère a Alzheimer, elle fait des choses étranges genre ranger ses lunettes dans le frigo (rigoooole!), vérifier dans le dictionnaire étymologique avec sa petite fille que "pétasse signifie protituée débutante" (rigoooole!), et elle "commence à sérieusement yoyoter de la touffe" (mais rigoooole, on te dit!) Pis c'est un livre avec une intrigue du tonnerre: Adé est un fille sage obligée de se déguiser en pouffe (tu as suivi?) pourvuivi par un méchant réac qui veut épurer le monde en tuant toutes les pétasses (tu suis?), heureusement Thibault Picard "mignon mais terriblement intello" quel dommage, va l'aider à démasquer le vilain, qui, si c'est pas de la chance souffre d'anosmie, il ne sent rien quelle chance, on va pouvoir l'asperger à son insu d'un parfum très spécial à base de vétiver, odeur que détestent les éléphants (tu suis toujours?); ensuite il n'y aura plus qu'à l'emmener au zoo devant l'enclos des éléphants et le laisser se faire piétiner à mort, yeah. J'ai été tellement éberluée que, croyez-moi pas si vous voulez, j'ai lu la chose en entier, je voulais voir jusqu'où on pouvait aller dans la nullité intégrale et absolute. (soyons clairs: je sais que parmi le flot de publications destinées aux jeunes -comme aux moins jeunes- la nullité intégrale et absolute existe et est même assez bien représentée, mais j'ignorais qu'un prof puisse être assez démago pour la donner à lire à ses élèves). Ensuite j'ai eu envie de pleurer très fort en appelant ma mère. Ou de prendre mon téléphone en faisant à la prof, solidarité professionnelle n'oblige pas, le coup de la vapeur qui me sort par les trous de narine. C'est à peine si l'idée m'a effleurée d'envoyer dare dare une missive anonyme à Monsieur l'Inspecteur des Belles-Lettres pour lui résumer le pitch de l'histoire. Finalement, j'ai décidé d'être raisonnable, ou fataliste, ou découragée raye la mention qui sert à rien, j'ai seulement conseillé à Minipuce de planquer soigneusement le bouquin sous son matelas (histoire de ménager le coeur de son père), de faire sa fiche de lecture fissa, et de passer à autre chose. Vite. (quand je pense qu'il y a quelques années, je râlais contre d'Anny Duperey. Pardonne-moi, Anny.)
EDIT: l'honnêteté m'oblige à vous dire que Minipuce a aimé le bouquin (argh!), et que l'auteur, Luc Blanvillain, est un homme plein d'humour et de fair play qui m'a gentiment envoyé un mail hier soir et pardonné toutes mes méchancetés.

31 commentaires:

  1. Hélas, hélas... De quoi dégoûter!!! Et l'image des filles, ben, mince!!!

    RépondreSupprimer
  2. En même temps tu en fais un article et tu sors de l'ombre... alors ça vaux le coup!!!

    RépondreSupprimer
  3. Ce n'est pas tout-à-fait l'intrigue de La Princesse de Clèves,c'est vrai.

    RépondreSupprimer
  4. Wouaaaaaaaaa !
    Ca doit être la prof de français de Madounette qui a changé d'établissement, virée manu militari par la direction, les parents et l'inspection réunis.
    Elle leur avait, entre autres, fait visionner "Fatal bazooka" de Mickaël Young en cours...
    :o)

    RépondreSupprimer
  5. whaaaaaaaa! sans voix comme tu dis si bien.

    RépondreSupprimer
  6. Rhôôôô, comme tu y vas ! Il a eu une bonne critique sur Ricochet LE site de référence en matière de littérature jeunesse :-) Cela dit, maintenant, je ne l'achèterai pas pour mes collégiennes (ou alors pour les décoller de Journal d'une princesse - ça si tu veux du naze bien mièvre c'est du poids lourd de catégorie compète!) Dans mon collège en 4è elle leur fait lire Elise ou la vraie vie... que moi-même j'ai étudié en 4è en 1979 ! Alors bon.. à choisir...:-)

    RépondreSupprimer
  7. Je ne savais pas que les éléphants n'aimaient pas l'odeur du vétiver, comme quoi, lire, ça rend moins c°n !
    Enfin je ferai moins ma maline quand ce genre de livre arrivera à la maison direct via le cartable de mes filles.

    RépondreSupprimer
  8. Je bosse dans une librairie et je vois défiler plein d'adolescents avec leur liste de livres à lire donnée par leur prof de français. Je n'arrive pas à croire au nombre de prof qui font lire du Guillaume Musso et du Marc Lévy à leurs élèves...

    RépondreSupprimer
  9. C'est marrant comme je regrette moins de manquer de temps pour lire, d'un coup...

    RépondreSupprimer
  10. my God(e) !

    je crois que moi aussi j'aurais oscillé entre la stupéfaction, le déni, la colère, la tristesse et la résignation
    (quoi ? ce sont justement les 5 étapes du deuil ? ça m'étonne pas tiens, le deuil de l'EN sûrement)

    je ne sais pas ce que j'aurais fait à ta place...

    RépondreSupprimer
  11. ô my god! c'est pour quel âge? moi je lui demanderais quand même à la prof si elle l'a lu! Raphaël est revenu de la biblio (où il est allé avec sa maitresse) avec titeuf! elle pensait que j'étais ok puisqu'il avait l'air de connaitre les lieux! ben non!!!

    RépondreSupprimer
  12. remarque le titre était engageant!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. le zizi sexuel? un grand classique, pourtant!

      Supprimer
  13. et qu'est-ce qu'il t'as dit Luc Blanvillain???

    RépondreSupprimer
  14. Quoi, mais maintenant on peut gagner ce chef-d'oeuvre dédicacé, grâce à toi?
    Quel dommage que je n'aie pas de fille...

    RépondreSupprimer
  15. Réponses
    1. tu me préciseras ta pensée profonde, l'anonyme, tu seras gentil.

      Supprimer
  16. beurk !!!

    Je crois que des fois, on est trop sympa...

    thémilia

    RépondreSupprimer
  17. Ici, l'ado n'a que des livres, bien comme il faut, du siècle dernier à lire et il s'ennuie. Il y a pourtant tellement de pépites dans la littérature jeunesse, c'est dommage que les profs ne s'y intéressent pas. Faudrait trouver le juste milieu...

    RépondreSupprimer
  18. Moi, ma grand mère, elle range parfois ses lunettes dans le frigo ... c'est pas drôle, mais on peut en rire...C'est pas une preuve absolue de la nullité du bouquin...

    RépondreSupprimer
  19. @ dernier anonyme: en même temps, c'est éculé, hein...
    le dentier dans le grille pain, ça, c'était vraiment drôle, hum.

    RépondreSupprimer
  20. La mienne, en cinquième au lycée français de Djibouti a au programme "Tristan et Iseult , "Le roman de Renart", "Le livre des merveilles"... et contre toute attente, elle les a lu et a beaucoup aimé. Ca fait pendant à ce qu'elle lit d'elle même en temps habituel. Je baise les pieds de sa prof de français! ^^

    RépondreSupprimer
  21. Tout ça pour avoir un mail d'un charmant monsieur!

    Geooooooooorges reviiiiiiiiiiient!

    RépondreSupprimer
  22. Alors moi, dans le genre, je crois que j’ai mieux. Ma fille, 14 ans, revient du collège avec un bouquin à lire, dont le titre, j’avoue, m’échappe.
    C’est le genre de truc à la mode, un peu « fantasy », censé donner le goût de lire aux gosses. Un pavé, en plus. Je l’ai feuilleté. Voilà ce que j’ai compris du pitch :
    Ça commence par un paysan qui trouve, dans un mystérieux tumulus, un document relatant l’histoire de créatures géantes ayant vécu autrefois (suspensss !!!). Les parents du héros sont des géants, donc. Le gamin naît au bout de 11 mois. Il vient au monde par l’oreille de sa mère (oui, parce qu’il y a de l’humour et du décalage, là aussi. Faut séduire le jeune lecteur .)
    Après, c’est la vie du petit géant. Il fait des trucs dingue (ça va assez loin dans le mauvais goût puisque, paraît, à notre époque, les djeuns sont blazzés, à trop lire Titeuf, sans doute : par exemple, il teste la meilleure façon de s’essuyer le derrière et conclut que le mieux… c’est d’utiliser une petite oie bien douce. Oui.)
    Après, on tombe dans la resucée d’Harry Potter, le gosse est hyper doué, il est méga intelligent, mais farceur. L’auteur farcit tout ça avec des bonnes grosses blagues bien lourdes : le gosse monte au sommet d’un clocher et urine sur la foule (ouarf ! ouarf ! Une bonne régression scato, ça peut que faire rire nos djeuns, voir Michael Youn).
    Ensuite, il y a des guerres, un moine genre super-héros qui met en déroute toute une armée (pasque il a des POUVOIRS, le moine !)
    Bref, le bouquin m’est tombé des mains, mais j’en ai étais complètement effarée, je dois le reconnaître. Je n’ai pas osé dire à ma fille ce que j’en pensais, mais depuis, moi aussi, je pleure…

    RépondreSupprimer
  23. ah oui , j'ai lu la 4e de couv' qd des eleves me l'ont demandé, j'ai bien rigolé tellement c'était affligeant!!!!!

    RépondreSupprimer
  24. C'est bizarre, on n'a pas lu le même livre.
    Peut-être que contrairement à toi, la prof de français a saisi les allusions littéraires ;)
    C'est en tout cas un roman qui plaît énormément aux ados.

    RépondreSupprimer
  25. les "allusions littéraires", diantre! bah! c'est pas grave, les ados les auront saisies, eux!

    RépondreSupprimer
  26. ----> " Les "allusions littéraires", diantre! bah! c'est pas grave, les ados les auront saisies, eux!"

    MDR !

    Cette démagogie m'exaspère, il y a tant de merveilles modernes dans la littérature jeunesse qu'on est vraiment pas obligés de tomber si bas. C'est faire insulte je trouve à l'intelligence des ados.

    RépondreSupprimer
  27. Je suis assez d'accord avec Anonyme du 20 novembre; mais trouve-t-on encore l'édition avec les illustrations de Gustave Doré ?

    RépondreSupprimer

toi aussi, fais ton petit commentaire: