Bellzouzou, Pensées profondes, livre XVIII verset 126:
"un blog n'est pas seulement ce qui vous arrive. C'est ce que vous choisissez de dire de ce qui vous arrive, et comment vous le dites."

Bellzouzou, Pensées profondes, livre XXIV verset 777:
"tout est vrai, seul le reste est (peut-être) faux."

jeudi 17 mars 2011

(sur l'air de qui c'est qui veut du sable douuuux??) :

Qui c'est qui en veeeut du discours ancré et du discours coupé de la situation d'énonciatiooon????
(Où Bellzouzou joue les vieilles biques aaaah ça, c'est plus comme c'était avant quand c'était encore chrétien.)
Pour faire du français en classe de 4ème de nos jours, tu n'as plus besoin d'avoir lu deux ou trois pièces de Molière, de savoir conjuguer le verbe apprendre au présent de l'indicatif, ni même d'orthographier à peu près correctement trois mots à la suite, nan nan nan c'est très surfait tout ça figure-toi, ce qu'il faut que tu saches faire ab-so-lu-ment sinon on ne te donnera pas ton brevet des collèges et ça t'en touchera une sans faire bouger l'autre tu resteras un ignaaaaaaaare ad vitaam aeternam -au moins-, c'est savoir si Les parties [d'un] texte sont ancrées ou coupées de la situation d'énonciation et Justifier sa réponse en portant son attention sur l'utilisation des pronoms, temps verbaux et indices spatio-temporels de "l'ouvrage ".
Et ça, crois-moi, ta mère elle y pige que pouic. Ta grand-mère Bellzouzou l'aïeule non plus, toute Grande-Madame-Grammaire-certifiée-de-Lettres-Classiques-français-latin-grec devant l'Eternel qu'elle est, (tu remarqueras que je ne te cause même pas de ton arrière grand-mère).
Mais toi, tu dois le savoir, mon gars.
Ou plutôt: tu devrais le savoir, j'en ai peur.
Il y a des fois où je suis (presque) fière que mes enfants soient obtus au grand Savoir.

19 commentaires:

  1. La diplômée de lettres (certes, modernes, mais quand même) qui sommeille loin dans mon passé en reste pantoise.

    Je ne l'avais pas vue venir, la situation coupée, tout ça...

    RépondreSupprimer
  2. "C'est ça les maths modernes ?" demande la chatte. "De quoi est-ce que cela guérit ?"

    RépondreSupprimer
  3. je comprends mieux pourquoi mes enfants me demandent régulièrement : "mais à quoi ça sert d'aller à l'école ?"
    ouais franchement, là on peut se poser la question... :-/

    RépondreSupprimer
  4. Et ben moi tout pareil...La première fois que je me suis trouvée face à un devoir de français de mon aînée collégienne il a fallu que je me fasse une raison: je ne comprenais rien à ce qu'on lui demandait... Je ne vais pas te faire mon historique dans cette matière, mais j'étais trèèèès vexée. je m'étais faite depuis longtemps à l'idée que je ne pourrais jamais aider mes enfants en maths, même que, en prévision, j'avais choisi un papa super balèze dans ce domaine, mais en français, pfffff!Toute ma compassion à Brisefer...

    RépondreSupprimer
  5. Ah! J'me sens moins con!!! Je pensais, bêtement semble t-il, être atteinte d'un ramollissement du cerveau quand, voulant aider mon fils en détresse (5éme), je n'ai même pas saisi de quoi cela parlait... Quand au pourquoi de l'affaire, cela reste un mystère!

    RépondreSupprimer
  6. J'abonde en ton sens. Comment dégoûter du beau langage... et du plaisir de lire du même coup !
    Il me semble qu'on peut s'intéresser à la littérature d'autant mieux qu'on évite de tomber dans l'utilisation abusive du jargon jargonnant...

    RépondreSupprimer
  7. Non ! Pas Grenadine-ma-fille ! Mistinguette-la-mère ! j'ai encore oublié de vérifier le profil affiché !!!

    RépondreSupprimer
  8. énoncé coupé de la situation d'énonciation = partie du texte où c'est qu'on raconte l'histoire, en général, rédigée à la 3e personne du singulier, au passé simple + imparfait + plus que parfait * conditionnel présent, et dont les cc de temps et de lieu sont détachés du temps présent et de l'endroit où on est( la veille, le lendemain, plusieurs années auparavant /à cet endroit, au jardin, en Amérique, chez Mme Clooney)
    énoncé ancré dans la situation d'énonciation = ce qu'on dit au moment où on le dit, bref, la partie de l'histoire où les personnages causent, en disant "je" et "tu" (voire "nous" et "vous") tout ça au présent /passé composé/ imparfait/futur simple, et en disant "ici", "maintenant", "là-bas","demain"...)
    Voilàààà
    mais je ne suis pas responsables des programmes, moi, hein, pas taper

    Nita

    RépondreSupprimer
  9. mERCI nITA, tu m'as évité de taper tout cela dans google, j'ai presque compris.

    RépondreSupprimer
  10. Ah !!! J'ai compris.
    D"abord, on "plante le décor". Après, on raconte sa vie....

    Ben, j'suis contente d'être en maternelle !!

    RépondreSupprimer
  11. Résumons-nous.

    "Ô Mort, vieux capitaine, il est temps, levons l'ancre", c'est ancré, et
    "Nous n'irons plus au bois, les lauriers sont coupés", c'est coupé.

    J'ai bon, dites, j'ai bon ?

    RépondreSupprimer
  12. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  13. Mais alors quand mon fils me dit : "Demain j'ai dû faire la sieste, mais Caleb [NDLR : lui-même], il préférait jouer." c'est coupé de la situation d'énonciation ou ancré dedans ?
    C'est pas gagné, hein.

    RépondreSupprimer
  14. Rhâââ Céleste, la situation d'énonciation est encore plus alambiquée que je le pensais!!! ;-)

    RépondreSupprimer
  15. Ouh lala, et après, on va essayer de me faire croire que, parce que j'ai une licence de lettres (et langue étrangère, faut lire jusqu'au bout!), je pourrais enseigner le français au collège?

    RépondreSupprimer
  16. Pfiou ! Il a déjà eu du mérite d'avoir 3 moi j'dis !

    Ce soir c'est fête du slip pour ton Ours ! ;-D

    Biz

    RépondreSupprimer
  17. pfffffffff c'est pas trop tôt!!! (le retour de Névrosia, passke la fête du slip, hein...) ;-D

    RépondreSupprimer
  18. Sont bien, mes nenfants, en maternelle et primaire. C'est un coup à vous donner envie qu'ils (re)doublent dès le primaire, ça!

    Euh, quand même, ils ont la leçon genre qu'est-ce qu'elle a dit Nita, ou même pas?

    RépondreSupprimer
  19. ahahaha !!! Moi aussi, j'ai été bien déçue de ne pouvoir aider mes nains qd cette leçon est arrivée !!! Et c'est pas fini ma Bellzouzou.... au collège/lycée, le français ne ressemble + à du français... mais à du chinois !!!!

    islandaise

    RépondreSupprimer

toi aussi, fais ton petit commentaire: