Bellzouzou, Pensées profondes, livre XVIII verset 126:
"un blog n'est pas seulement ce qui vous arrive. C'est ce que vous choisissez de dire de ce qui vous arrive, et comment vous le dites."

Bellzouzou, Pensées profondes, livre XXIV verset 777:
"tout est vrai, seul le reste est (peut-être) faux."

jeudi 18 novembre 2010

Figurez-vous que parmi tous les dangers qui menacent votre collégien de fils, il en est un tout particulièrement vicieux: c'est le racket aux devoirs. Tu me fais mes devoirs ou t'es mort à la sortie, mon pote ou variante Tu me files tes devoirs que je fasse croire que c'est moi qui les ai faits ou t'vouare ta gueule à la pause méridienne.
Je ne savais même pas que ça pouvait exister une chose pareille, mais siii, on vient de me l'apprendre solennellement, même qu'on a eu l'air un peu surpris quand j'ai éclaté de rire et qu'on m'a demandé la raison de ma bonne humeur.
J'ai été obligée d'expliquer que c'était le soulagement à la certitude que mon Brisefer ne serait j a m a i s racketté des devoirs.
Il faudrait d'abord qu'il les eût faits, tiens.

10 commentaires:

  1. ma greluchounette aussi, je suis sure qu'elle sera jamais rackettée... mon grand, par contre, faut que je lui parle...

    RépondreSupprimer
  2. ça arrive dans le collège de ton fils! inquiètes toi s'il commence à les faire!

    RépondreSupprimer
  3. J'ai connu, à la fin du siècle dernier, un élève de Première qui se rendait de la "Cité" au lycée les mains dans les poches comme un homme,et sans aucun fardeau scolaire - on n'est pas un bouffon, hein. A la porte du lycée, il récupérait, des mains de sa jeune soeur élève de Seconde, son sac, qu'elle avait porté en sus du sien propre.

    RépondreSupprimer
  4. Ça existe depuis longtemps, hélas... Et aussi l'astuce de fournir un devoir bien faux.
    Moi j'ai eu le corollaire quand j'étais djeune... Du genre "T'es mignonne toi, si je te fais tes devoirs de latin tu viens au ciné avec moi ?"
    Je ne dirai pas ma réponse ;-)

    RépondreSupprimer
  5. ben comme ça tu es tranquille!!

    RépondreSupprimer
  6. Moi je dis : quand on voit c'qu'on voit et qu'on entend c'qu'on entend, on a ben raison d'penser c'qu'on pense !!!

    RépondreSupprimer
  7. moi je préférais l'échange : tu me fais le DS de maths, je te fais ta rédac !
    (et en EMT, tu me fais une soudure, je te fais une couture)

    RépondreSupprimer
  8. Il n'y a jamais personne qui a osé demandé cela à un ours. Dommage j,en aurais fait mon repas.

    RépondreSupprimer
  9. hummm, j'adore ta dernière phrase ! On sent toute ta maîtrise de notre belle langue !!

    RépondreSupprimer
  10. C'est parce que j'ai voulu faire un imparfait du subjonctif parfaitement maîtrisé comme notre président bien aimé l'autre soir.

    RépondreSupprimer

toi aussi, fais ton petit commentaire: