Bellzouzou, Pensées profondes, livre XVIII verset 126:
"un blog n'est pas seulement ce qui vous arrive. C'est ce que vous choisissez de dire de ce qui vous arrive, et comment vous le dites."

Bellzouzou, Pensées profondes, livre XXIV verset 777:
"tout est vrai, seul le reste est (peut-être) faux."

mardi 31 mars 2009

Il y a des jours comme ça où je me la pète un peu, style j'en ai vu, moi, des gosses, je sais m'y prendre, fais comme moi, attends que je t'explique.
Où par exemple je m'épanche en racontant que nananan, moi, mes nains le coup du hurlage depuis l'autre bout de la maison "maamaaan, viens vooiiiir!" ils me le font pas, parce que je leur réponds direct "non, je ne viens pas, viens plutôt, toi!". Et en général, ils ne viennent pas et j'ai la paix.
C'est ça le prix de ta liberté, tu vois, et puis ça relativise tout de suite le caractère urgent de ce qu'ils ont à te dire ou à te monter, toussa quoi.
Oui, il y a des jours où j'ai des méthodes éducatives de tonnerre et où je suis fière de moi. Et puis il y a les autres jours.
Ceux où par exemple ma Puceminus est obligée de monter l'escalier pour me rejoindre tout en pissant du nez, parsemant harmonieusement le parquet et chacune des marches de l'escalier de longues traînées de sang par la même occasion.

20 commentaires:

  1. Gloups pas top. En même temps c'est peu être l'occas de leur faire différencier le caractère très urgent de certaines situation en leur expliquant que, en deux mots on peut décrire une situation catastrophique pour en éviter une autre toute aussi désastreuse. Enfin j'dis ça moi mais comme me l'a fait remarquer une amie de longue date : "je peux pas savoir, j'ai pas d'enfants !!!!"

    RépondreSupprimer
  2. Mère indigne? Ben j'croyais que c'était moi la chef des Mère-z-Indignes?... J'espère, sans rire cette fois, que Puceminus s'est bien remise.

    RépondreSupprimer
  3. mère indigne!
    mère indigne!
    mère indigne!
    mère indigne!
    mère indigne!
    mère indigne!
    mère indigne!
    mère indigne!
    mère indigne!
    mère indigne!
    mère indigne!
    mère indigne!
    mère indigne!
    mère indigne!
    mère indigne!

    RépondreSupprimer
  4. On est bien toutes les memes...Ne t'autoflagelles pas trop...quand tu diras a ta fille qui vient de se briser le poignet d'arreter de faire sa chochotte et de ne l'emmener que le lendemain chez le medecin qui t'envoie ensuite darre-darre aux urgences parcequ'il est bel et bien casse le poignet...allez, entre meres indignes, on se comprend ;-)

    RépondreSupprimer
  5. Je compatis, ça m'est arrivé avec la main de Titou (18 mois)coincée sous l'abattant des toilettes (son autre main appuyait au lieu de soulever, ah j'te jure !). Mon loulou criait (comme à son habitude) maman mais de +¨en + fort. J'ai fini par bouger ma couenne !

    RépondreSupprimer
  6. Et naturellement c'est le jour de sortie de la bête féroce, qui n'est pas là pour nettoyer l'escalier à grands coups de sa langue râpeuse...
    Bon, c'était quoi ? Une écorchure à force de vouloir faire comme le copain Hugo ?

    RépondreSupprimer
  7. Bien vu la vengeance masquee de Hugo Aieul Bellz!

    RépondreSupprimer
  8. pov titie... mais je fais pas la maline, mes monstres ont toujours mal quelque part, et j'ai peur de laisser passer le "vrai" mal un jour...

    RépondreSupprimer
  9. Ca lui apprendra à sauter sur son lit!
    Mais en même temps, moi aussi, je déteste qu'on crie d'un bout à l'autre de la maison au lieu de bouger son popotin...

    RépondreSupprimer
  10. eh bien.C'est encore pire que descendre le pantalon de quelqu'un.
    :)

    RépondreSupprimer
  11. Beh tu lui as fait tout nettoyer j'espere

    (nan mais y en a qu'ils sont pas genes je te dis)

    RépondreSupprimer
  12. Je suis parfaitement d'accord avec Drenka. La première fois qu'un de nos enfants saigne du nez on fonce à l'hopital! après quelques années on dit: Mais comment peux-tu être aussi négligente et foutre du sang partout comme ça? regarde tu en as mis sur ta culotte!

    RépondreSupprimer
  13. mouarf XD

    moukmouk, quelle bassesse matérialiste... (je fais bien pire : "regarde tu en as mis plein sur le plancher")

    RépondreSupprimer
  14. En même temps, si tu établis des statistiques, combien de nez ensanglantés pour combien de roues de tracteur à réparer ?

    RépondreSupprimer
  15. Ben je dois avouer que j'ai fait pareil un jour, sauf que le problème en question c'était le feu que mon cher enfant venait de mettre dans le salon. on s'en est tirés avec un dessous de canapé brulé, un rideau un peu cramé, un carton de bricolage à jeter, un pull cramé,le placnher marqué à vie, les doigts de mon cher et tendre cramés et une belle peur rétroscpective.... Ben à force de se déplacer pour rien, on n'imagine pas le pire!!!!

    RépondreSupprimer
  16. Eh! mais je regretterais presque ce billet tant vous me faites culpabiliser aujourd'hui!

    RépondreSupprimer
  17. y va pas le croire l'inspecteur que tu veux un mi-temps pour t'occuper de tes enfants!!!!

    RépondreSupprimer
  18. Hahaha ! Moi, tu me fais rire : j'ai TELLEMENT l'impression de m'y voir !
    Alors me voilà pour te sauver de ta décrépitude : NE CULPABILISE PAS !!! Le seul problème ici, c'est qu'il a fallu nettoyer l'escalier (ouf, pas de moquette !). Mais si elle est venue jusqu'à toi, c'est qu'elle était encore vaillante ! Et de toutes manières, de fait, ils n'ont pas à hurler à travers la maison alors qu'il est si simple de venir nous parler de visu. Nan ? Allez !!!

    RépondreSupprimer
  19. Trop drôle !! je fais tout pareil ! l'avantage c que maintenant qu'elles sont grandes si vraiment elles crient très forts je sais que c grave ! sinon elles savent que je ne bougerai pas et toc !

    RépondreSupprimer
  20. hihihihi...

    La prochaine fois que y'a du "viens voiiiiiiiiir demande pourquoi...!

    RépondreSupprimer

toi aussi, fais ton petit commentaire: