Bellzouzou, Pensées profondes, livre XVIII verset 126:
"un blog n'est pas seulement ce qui vous arrive. C'est ce que vous choisissez de dire de ce qui vous arrive, et comment vous le dites."

Bellzouzou, Pensées profondes, livre XXIV verset 777:
"tout est vrai, seul le reste est (peut-être) faux."

jeudi 15 janvier 2009

Des soucis dans ma plomberie.

L'autre jour, on était bien embêtés à la maison, vu qu'on n'avait plus d'eau à l'étage, ni d'eau dans les chasses d'eau nulle part d'ailleurs, c'était rigolo de faire partir sa crotte avec l'arrosoir, je vous dis pas. Comme c'était pendant le grand froid polaire et que l'Ours et moi on n'est pas si bêtes faut pas croire, on a tout de souite pensé que c'était une canalisation qui avait gelé kekpar et comme on venait de lire le matin même dans l'Echo Républicain- notre- bible- à- nous, que c'était très grave ouhlààà ça pouvait faire tout exploser partout, on a appelé le plombier vite fait, pardi.
Le plombier il est venu le lendemain, il était pas fier quand je lui ai montré comment on se servait de l'arrosoir depuis la veille, il a cherché partout, longtemps, il a fait couler de l'eau là où il a pu, il a démonté des coffrages pour vérifier tout bien comme il faut. Il a pas trouvé.
En dernier truc, c'est comme ça qu'il a dit, en dernier truc, je vais regarder derrière la baignoire: si c'est pas derrière la baignoire, je vois pas où que ça peut être (là il a vu ma tête tout affolée) mais je vais regarder derrière la baignoire, hein, et après on fait le point, c'est comme ça qu'il a dit, après on fait le point.
Sauf que le point on n'a pas pu le faire, vu que pour zieuter derrière la baignoire il fallait démonter la trappe et que la trappe elle tenait bon, pas moyen de l'enlever même, elle était vissée avec des équerres par derrière on s'en est aperçu avec l'Ours un peu plus tard, vers 23 heures, quand tous les deux on a été obligés de la scier à la main, cm par cm, on en a bavé c'est rien de le dire. Ça, il le savait pas, le plombier, qu'elle était vissée avec des équerres par-derrière, la trappe, tout ce qu'il savait, lui, c'est qu'il n'arrivait pas à l'enlever pour pouvoir regarder ce qui n'allait pas, qu'il était presque 18 heures, qu'il était là depuis plusieurs heures et qu'il en avait marre. Il a donc décidé d'appeler son patron pour lui demander ce qu'il devait faire, vu que rien n'était réglé et que je lui disais avec ma voix de tête que ce n'était pas possible de me laisser comme çaaaa.
Il a sorti son portable et a appelé devant moi.
J'entends son patron lui demander si C'est pas possible, mais tu es encore chez (Les Bellzouzou) mais kestufou b* de m*???
Le pauvre plombier, tellement gêné qu'il en oublie de s'éloigner un peu pour que je n'entende plus lui raconte nos mésaventures avec la trappe de la baignoire, et là, j'entends distinctement le patron brailler Bon ben écoute, tu arrêtes tout, tu laisses tomber (Bellzouzou) et tu rentres!!
Argh mes zamis, mon sang n'a fait qu'un tour.
Je me suis légèrement approchée du portable et j'ai hurlé Aah mais, monsieur (le plombier), JE VOUDRAIS BIEN VOIR ÇA QUE VOUS ALLEZ ME LAISSER TOMBER NON MAIS SANS BLAGUE!!!!
Là il y a eu comme un blanc, puis j'ai entendu le patron bafouiller de la bouillie pour hamster et me dire que non bien entendu madame (Bellzouzou) il ne me laisserait pas tomber, que d'ailleurs il viendrait en personne résoudre le problème dès demain première heure, promis craché sur la tête de ma grand-mère. Ou de la sienne. Je sais plus, on était un peu choqués, lui et moi, je crois.
Pis figurez-vous qu'il m'a rappelée un peu plus tard, encore tout embarrassé, pour me dire qu'en fait, on s'était mal compris tous les deux, qu'il n'avait jamais au grand jamais eu l'intention de nous laisser tomber et blablabla et blablabla.
(Je buvais du petit lait, pensez bien.)
Le lendemain à la première heure, effectivement, il était là, en personne, bouche en coeur et ronds de jambe, renouvelant ses plus plates excuses tout en résolvant vite fait bien fait le problème derrière la baignoire que ça n'a pas pris goût de tinette.
Bon, je sais que vous allez me trouver bête, mais figurez-vous que toute la matinée, je me suis plus ou moins attendue à le voir reparaître avec un bouquet de fleurs pour se faire pardonner.
Chuis trop romantique, des fois.
Parce que faut pas rêver non plus, on n'est pas chez Mickey.
Des fleurs, y en a pas eu, donc.
Et l'Ours qui lit par-dessus mon épaule me demande d'ajouter qu'il ne me fera pas de fleur non plus au moment de m'envoyer la facture, ça c'est de la conclusion cocotte!

10 commentaires:

  1. L'art de passer de la crotte aux fleurs, c'est tout toi, ça...

    RépondreSupprimer
  2. viens me rendre visite, si tu veux voir de la canalisation de chaudière bien explosée par le gel sur 22 tonnes de livres !!! On est pas des petits joueurs nous!
    et si t'as besoin on a des water closets aussi!!!

    RépondreSupprimer
  3. ah parce qu'en plus d'être un bad boy mal léché, il était sexy le patron ?
    han
    j'vais ptêt'ben finir par regretter d'être partie...
    ici, le plombier a la bedaine avantageuse et la craque de fesse bien visible quand il regarde "par-en-dessous" où c'est que ça coince. (bon appétit)
    le tout agrémenté d'une ribambelle d'expressions du terroir tout à fait "charmantes" que si en plus tu rajoutes l'accent du lac St Whean (pardon, Jean), tu n'y piges que dalle.

    mais tu dois quand même lui filer plus de $300 en liquide à la fin.

    RépondreSupprimer
  4. Deux mois déjà qu'on n'a pas d'eau le matin (ça gèle trop) et qu'on fait partir la crotte au seau d'eau puisée au bassin (qui lui ne gèle pas ...) Qu'est-ce-que tu en dis ????
    Une héroïque cévenole

    RépondreSupprimer
  5. Houlala ça me fait peur comme tout ton histoire là. Car figure-toi que chez nous les vaillants aménageurs-carreleurs de la salle de bain (c'est mon chéri et son tontn) ont décidé que la trappe de la baignoire, bouark, c'était trop compliqué, et puis ça les retarderait, donc hop, à la trappe la trappe.
    Depuis je n'ai qu'une peur : que ça lâche juste là, derrière la baignoire.

    RépondreSupprimer
  6. Thémilia of the Sud16 janvier 2009 à 10:01

    ben dis donc, t'en vis des aventures au pays des Beaucerons sympathiques et grââââcieux !!

    RépondreSupprimer
  7. il est peut-être timide le plombier (pour les fleurs?)

    RépondreSupprimer
  8. Comment se fait-il que ça gèle par un petit -5 gentil chez toi, alors que ça tient par -25 ici?

    Prendre goût de tinette.... vous avez les boites d'étain pour la conservation du poisson chez vous?

    RépondreSupprimer
  9. nan mais au final, il a trouvé d'oukil venait le problème ? c'était bien derrière la baignoire ? nan parce que si c'était pas le cas, fallait pas se donner tout ce mal hein !!!

    RépondreSupprimer
  10. J'avoue n'avoir jamais bien compris pourquoi le plombier était l'objet de tant de fantasmes féminins?
    :)

    RépondreSupprimer

toi aussi, fais ton petit commentaire: