Bellzouzou, Pensées profondes, livre XVIII verset 126:
"un blog n'est pas seulement ce qui vous arrive. C'est ce que vous choisissez de dire de ce qui vous arrive, et comment vous le dites."

Bellzouzou, Pensées profondes, livre XXIV verset 777:
"tout est vrai, seul le reste est (peut-être) faux."

mardi 16 décembre 2008

P.R.O.F.S (4) ou comment je te casse du blocus vite fait bien fait, moi.

Mon Brisefer, c'est de la graine de révolutionnaire, il y a déjà longtemps que je le sais.
Hier soir, il est rentré de cours encore plus excité que le jour où il a gagné deux coupes de ping pong et vingt points supplémentaires dans son classement d'un coup. "eh! tu sais quoi?? demain, au collège, il va y avoir un blocusse, on ne pourra pas entrer, les profs y pourront pas faire cours, yeeees, on va pas travailler!!!"
(soupir ému) C'est pas tous les jours qu'on a blocus dans ses rêves, hein? Parce que son blocus de mes deux tétons je n'y ai pas cru des pâtés, vu que je venais d'entendre que la réforme de la classe de seconde était repoussée d'un an au moinsse.
Ce matin, Brisefer survolté est parti une demi-heure plus tôt que d'habitude, histoire de ne rien rater de son blocus. Et à 8 heures 10, alors qu'il est sensément en cours depuis dix minutes, je reçois un coup de fil:
"- allô m'man? c'est moi! c'est P. qui m'a prêté son portable pour t'appeler, il est sympa, P!!!
- Brisefer!! mais kestufé à téléphoner à cette heure!
- ben je fais le blocus, tiens!!!
(Alors là, je vous dis pas comme il fallait faire vite. Et fort.)
- Brisefer, écoute-moi bien: le ministre a ajourné son projet de loi, ça tombe bien parce que tu ne savais même pas de quoi elle causait, pas plus que moi -ni personne d'ailleurs-, et c'est pas plus mal non plus, parce qu'avec ton cartable de 8.7 kilos sur le dos, tu n'iras pas loin pour faire la Révolution. S'il est possible de rentrer dans le collège parce que d'autres l'ont fait et que tu es délibérément resté dehors, tu as déjà dix minutes de retard, ça va être noté sur ton livret et tu peux faire blocus dans ta tête quant à l'augmentation de ta note de vie scolaire au prochain trimestre. Tu en dis, mon gars?
- hum ben je te laisse, je vois qu'y z'ouvrent les portes, là."

19 commentaires:

  1. Ton blog me fais hurler de rire! Merci !!!!

    RépondreSupprimer
  2. la prochaine fois, il t'appelera pas...

    RépondreSupprimer
  3. Ce qu'il y a de bien avec ton fils c'est qu'on ne s'ennuie jamais!tu vas dire que je radote (tu auras raison)mais s'il n'existait pas il faudrait l'inventer d'urgence!
    :)
    PS: j'ignorais qu'il se tramait une réforme de la seconde figure toi...

    RépondreSupprimer
  4. [mais c'est parce que je n'écoute plus les infos. trop déprimant.]

    RépondreSupprimer
  5. aïeule Bellzouzou16 décembre 2008 à 14:28

    Grandmaman Bellzouzou à son Brisefer adoré:

    "Je reconnais mon sang à ce noble courroux"

    RépondreSupprimer
  6. Non-à-la-répression !
    .
    Libérez Brise-fer !
    .
    Du fois gras -dans-nos écuelles !
    .
    Front Unitaire Félin
    (Griffollet, secrétaire,
    Minouchette commissaire politique chargée du ravitaillement)
    .
    Ce-n'est-qu'un début, continuons le-combat !

    RépondreSupprimer
  7. Je manque cruellement d'originalité mais je suis obligée de le dire quand même : MERCI !
    miss next

    RépondreSupprimer
  8. ouache, 'stie, j'aimerais pô t'avoèr comme maman moé ;)

    RépondreSupprimer
  9. vazy comment que t'es une briseuse de grève, toi !

    RépondreSupprimer
  10. Pauvre enfant, réprimé dans ses velléités révolutionnaires dès son jeune âge ;-)

    RépondreSupprimer
  11. D'accord avec caroline, la prochaine fois tu ne le sauras qu'après coup en voyant la note de "vie scolaire"!

    RépondreSupprimer
  12. Thémilia of the Sud17 décembre 2008 à 10:03

    ouaip, ben t'as ben fait de le renvoyer en cours ton Brisefer car j'ai ouï dire que la répression est féroce pour les blocusseurs/ses : exclusion + 3h de colle...
    Là, il devrait te remercier, le Brisefer :))))

    RépondreSupprimer
  13. Le problème de cette réforme, c'est justement qu'on ne sait pas trop ce qu'il y a dedans.
    Le problème de beaucoup de "manifestants", c'est qu'ils sont comme Brisefer: motivés pour ne pas aller en cours, mais ignorants du motif de la lutte. Et tous n'ont pas la chance de t'avoir comme Maman...

    RépondreSupprimer
  14. Ah ah ah ! Mère de révolutionnaire c'est pas de tout repos.

    RépondreSupprimer
  15. ahhh les jeunes !!!

    Nous c'étaient les lycéens qui venaient frapper aux portes du collège pour nous libérer et faire la révolution !!

    RépondreSupprimer
  16. merci , chere bellzouzou d'avoir evité l'heure de colle à mon fiston!!! je lui ai conseillé d'entrer dans son collège au lieu de faire blocus, eu egard à son comportement deja fort douteux et remarqué, ce matin apres avoir lu les aventures de brisefer...eh ben ceux qui sont restés dehors se sont vu coller et même dégouté d'avoir raté la "manif" helene boucher/jean moulin, il a été forcé de reconnaitre que sa mère d'instinct ça le fait!!!! as tu conseillé les commerces chartrains à ce merveilleux prof de maths???

    RépondreSupprimer
  17. je lui en touche un mot ce soir si tu veux!

    RépondreSupprimer
  18. Sans vouloir faire ma rabat joie, si effectivement les lycéens ne sont plus visés par cette p&"tain de réforme des secondes (et des filières techniques mais tout le monde s'en fout), je vous signale que ce sont les enfants du collège qui se prendront tout dans les dents, hein...
    Et en tant que prof de lycée, j'ai une très très vague idée de cette réforme et je vous le dit : c'est pas bon. du tout.
    wala
    mais les coms ne sont pas là pour s'étaler, alors doncques, Bellzouzou, j'aime beaucoup l'instinct révolutionnaire de ton Brisefer :-D

    RépondreSupprimer