Bellzouzou, Pensées profondes, livre XVIII verset 126:
"un blog n'est pas seulement ce qui vous arrive. C'est ce que vous choisissez de dire de ce qui vous arrive, et comment vous le dites."

Bellzouzou, Pensées profondes, livre XXIV verset 777:
"tout est vrai, seul le reste est (peut-être) faux."

lundi 10 novembre 2008

A propos de mes genoux (et autres compliments).

Je ne vous apprends rien, quand on est maîtresse de maternoche, on reçoit souvent des compliments de la part de ses petits élèves. Tous les jours. Plusieurs fois par jour, même. (Et notez bien que la maîtresse n'a aucun mérite; elle peut être jolie comme un coeur ou moche comme une teigne pouilleuse, ses élèves la trouveront toujours belle, point final.)
Bon, ça fait toujours plaisir de s'entendre dire qu'on est beeeelle, ça c'est sûr, mais au bout d'un certain temps, on est quand même un peu blasée, pour tout vous dire. Faut dire que les enfants d'aujourd'hui, c'est plus ce que c'était.
Dans le temps on savait se tenir, on admirait sa maîtresse en secret, on souffrait en silence devant tant de beauté. Ma propre grand-mère, par exemple, institutrice de la République dans la campagne très profonde de 1940 à 1975 environ n'a jamais au grand jamais connu ce problème.
(Sauf une mémorable fois, où alors qu'elle passait près de sa table, un élève lui avait goulûment attrapé les fesses à pleines mains en lui disant "Hmmm, elle a de grosses fesses, Madame!!!" Mais de l'avis de ma grand-mère, cet élève-là était fou comme un lapin; et croyez-moi ce fut bien là la seule et unique déclaration d'amour qu'elle reçut dans sa classe et son souvenir alimenta les déjeuners dominicaux familiaux des années durant.
Il faut probablement chercher là l'origine de ma vocation (?) l'inconscient prend parfois de drôles de chemins, c'est pas ma conjonctivite qui dira le contraire, mais revenons à nos oignons, voulez-vous). Les enfants de maintenant, disais-je, ne sont plus ceux de ma grand-mère, ils se lâchent, ils s'expriment, ils font leurs déclarations d'amour sans complexe et le plus souvent, c'est tant mieux.
Quand c'est fait discrètement et modérément, quoi.
Parce que "Maîtresse, tu sais? ben t'es beeellle!" trois fois dans la demi-heure, ça va bien, hein. La première fois, on remercie chaleureusement, la deuxième on soupire discrètement, et la troisième on répond un peu vertement à Prunille que oui bon merci tu me l'as déjà dit tout à l'heure, maintenant tu colles les gomettes sur ta coccinelle je te prie. Chuis pas dure, nan, mais j'ai un programme à boucler d'ici la fin de l'année, je vous signale.
C'est ainsi que l'autre jour, alors que je racontais une histoire, assise sur une chaise de nain (les jambes relevées en équerre, donc) et les fameux nains tout autour, façon Woodstock, que j'ai vu Prunille et si ce n'est pas elle, c'est donc sa soeur ou sa cousine, se lever et venir à moi, j'ai voulu étouffer l'affaire dans l'oeuf immédiatement pensez donc, merci c'est très gentil mais va t'asseoir et concentre-toi sur l'histoire plutôt que sur ma légendaire beauté, mais la petite avait l'air de détenir une vérité particulièrement importante à partager là maintenant tout de suite, j'ai donc marqué une pause pour l'écouter: "Maîtreeesse, t'es beeeelle: tu as les genoux pointus!!" C'est là que je me suis chaleureusement félicitée d'avoir choisi d'enseigner à des petits de quatre ans plutôt qu'à des ados boutonneux aux prises avec leurs hormones qui m'auraient dit plutôt "eh M'dame, savez quoi? z'avez les seins tout pointus!!
(ou pire: z'avez les seins qui tombent, hein).

22 commentaires:

  1. A vrai dire, je ne suis pas aussi catégorique que toi concernant les ados: ils ont quand même plus de retenue: ça peut vite se retourner contre eux et après ils ont la honte devant la classe!
    Tiens par exemple avec mes 3èmes, quand je demande à la classe comment se nomme l'os de l'avant bras (qu'il faut eviter de mettre en avant pour les manchettes au volley....ben oui quoi, j'suis prof d'EPS....han, mais il en faut hein!)....ben il y en a un, persuadé de détenir (enfin) la bonne réponse qui balance avant que les autres aient eu le temps de dire ouf:
    "L'utérus, m'dame!"
    Véridique! Le pauvre, il a dû subir notre fou rire (de la classe et moi-même) pendant 10 bonnes minutes!

    Euh, sinon....une photo de tes genoux quand même, pour vérifier quoi, t'y as pensé?

    RépondreSupprimer
  2. Une photo??!! pour que toute la classe se moque de moi pendant 10 mn, c'est ça??!!
    ;-)

    RépondreSupprimer
  3. je demande à voir moi aussi à quoi ça ressemblent des genoux pointus!!

    RépondreSupprimer
  4. Fais quand même gaffe de ne pas te planter les genoux pointus dans l'oeil qui te reste ....

    RépondreSupprimer
  5. je plussoie, les ados, ils te disent pas grand chose, même s'ils n'en pensent pas moins, et s'ils se disent entre eux (plus ou moins discrètement) que la prof est bonne (ou non)...

    RépondreSupprimer
  6. C'est mieux des genoux pointus que des genoux cagneux (j'en sai qqchose !)

    RépondreSupprimer
  7. C'est mieux des genoux pointus que des genoux cagneux (j'en sai qqchose !)

    RépondreSupprimer
  8. Des genoux pointus? je demande à voir!
    :)

    RépondreSupprimer
  9. Ados boutonneux que j'étais... la première femme à m'enseigner était une jolie prof de biologie. Les grands de l'arrière de la classe (oui j'y étais) ont pris de force la première rangée de table pour suivre méthodiquement les belles jambes de la maitresse, sans dire un mot mais quand même...

    RépondreSupprimer
  10. T'as de la chance toi maîtresse, parce que moi on me dit : "Mais t'attends un bébé maîtresse? " "Euh, non, pas à ce que je sais..." "Mais pourquoi t'as un gros ventre alors???" (CE1)
    Bon sinon un CM2 m'a dit : "Maitresse ça vous va bien les cheveux longs" mais comme c'était pendant une évaluation de géométrie, les motifs sont troubles.

    RépondreSupprimer
  11. ah c'était donc ça , le petit coté impalpable de ta beauté.
    psstt moi j'ai un bel eczema rapport à ma chouette équipe ....

    RépondreSupprimer
  12. @ moukmouk: m'étonne pas de toi!

    @ Amandine: en effet, motifs troubles, c'est finaud et sournois à la fois, un CM2..!

    @ Fred: ta chouette é&quipe est chez toi? misère...toutes mes condoles et mon chaleureux soutien sychologique en sus (ça n'est jamais de trop).

    @ Balotine: bah, l'un n'empêche pas l'autre!! ;-)

    @ Estelle & Marc: jamais de la vie!

    @ Eddie: ouais, je hais les ados, mort aux ados!

    @ Joelle: merci, je suivrai ton conseil avisé ;-)

    RépondreSupprimer
  13. Je ne savais pas que c'était beau, les genoux pointus. Mais bon, la vérité sort de la bouche des enfants...

    RépondreSupprimer
  14. Hi hi, ça c'est du compliment de compet !!!

    RépondreSupprimer
  15. à bellzouzou: non, ma chouette équipe de collaborateurs, belle maman et tous les gnomes à coté, du gâteau!!!!

    RépondreSupprimer
  16. De nouveaux critères de beauté émergent !

    (ma fille, en finissants on cornet de glace, m'a dit l'autre jour qu'elle voudrait des seins comme ça, tout pointus, quand elle serait grande...)

    Bises

    RépondreSupprimer
  17. hum
    un programme à finir dis-tu

    ^_^

    (non mais je peux rire, maîkresse, hein dis ? c'est juste que j'en ai foutrement besoin ces temps-ci là)

    RépondreSupprimer
  18. Quand ma fille était en maternelle, ça m'agaçait un tout petit peu quand elle me rabachait : "Elle est trop belle ma maîtresse". "Aujourd'hui, ma maîtresse" ou "Elle avait de super belles bottes."...
    Mais elle ne m'a jamais dit que sa maîtresse avait les genoux pointus.
    Au fait, ça ressemble à quoi des genoux pointus ?

    RépondreSupprimer
  19. ahah "Les enfants sont forrrrmidaables" (oulà petite réminiscence de L'école des fans...)

    Y'aaaaa un programme en marternelle ???? t'es pas là juste pour surveiller la sieste ??? (ok faut peut-être que je modère mes paroles hein...après le concours je pourrais...pas avant !!!!)
    Stage en maternelle en février, j'ai hâte de voir ça !!!

    RépondreSupprimer
  20. @ Bismarck: en fait pas toujours, je pense que c'est une légende.

    @ Poun: tu me diras dans quelle école tu vas, hein, que je rigole.

    @ Laeti: t'as vu un peu?

    @ Telle: met-la en garde: ça peut être dangereux pour les soutien-gorges.

    @ C'est pas facile: ben je me le demande en fait, parce qu'en vérité il me semble que mes genoux sont très ordinaires.
    (mais ce sont des genoux de maîtresse, ça doit être pour ça...)

    @ Dodi: se moquer, c'est mal, mais parce que c'est toi tu peux rire (un peu). Et du courage (plein), hein.

    RépondreSupprimer
  21. woaou! ça c'est du compliment !
    ça me rappelle mon p'tit bout qui m'a dit il y a peu de temps : "maman elles sont belles tes narines!"

    ah les z'enfants sont formidaaaables!!

    RépondreSupprimer

toi aussi, fais ton petit commentaire: