Bellzouzou, Pensées profondes, livre XVIII verset 126:
"un blog n'est pas seulement ce qui vous arrive. C'est ce que vous choisissez de dire de ce qui vous arrive, et comment vous le dites."

Bellzouzou, Pensées profondes, livre XXIV verset 777:
"tout est vrai, seul le reste est (peut-être) faux."

lundi 8 septembre 2008

Aucune contre indication.

L'autre jour, j'emmène M. Brisefer chez le généraliste pour qu'il nous ponde un joli certificat d'aptitude au ping-pong. 25 minutes en salle d'attente, 5 minutes dans le cabinet, et nous ressortons victorieux avec le précieux sésame. Arrivés à la maison, (pas avant, sinon, c'est pas drôle), je zieute le papier: "Je soussigné (docteur je me fous de votre goule) certifie que (le nain Brisefer) ne présente pas aucune contre-indication au tennis de table." Aargh.. mais ça fait genre les deux négations qui s'annulent, ça, non? C'est le certificat qui certifie que si Brisefer ne présente pas aucune contre indication, c'est que justement il en présente une, non? J'entends aller bon train les commentaires, allez: "mais de nos jours, ma bonne dame, les gens ne savent plus parler français, (même les docteurs, dis donc) c'est plus comme avant misère où allons-nous, ah, au moins du temps du Certificat d'études..."; mais si vous pensez que personne ne verra l'erreur et que Brisefer pourra pingueponguer tranquille, vous vous gourancez grave, les gens, ah ah, on voit bien que vous ne connaissez pas Rose-Marie, la cousine germaine de Rosemonde, la mémère aux zoeils de fouine qui tient le secrétariat de la Ping Team, hein, et à qui rien n'échappe, pas même un étron de mouche poids mouche sur une raquette face noire (disqualification), et encore moins une phrase non conforme aux instructions du Nouveau Bescherelle édition 1956 sur un certificat médical (radiation du club ad vitam eternam).
Bon, vous imaginez bien que, mère parfaite que je suis, toute d'abnégation, de dévouement et de sacrifice, je suis retournée voir le soussigné (Docteur je me fous de votre goule mais alors là sévère), pour lui faire rectifier son erreur.
En sortant du cabinet, j'ai immédiatement vérifié, (pas folle Berthe), que la phrase était bien tournée, et m'en suis retournée, victorieuse et fière, brandir le certificat sous l'oeil reconnaissant de Brisefer.

C'est mon ours qui m'a fait remarquer, le soir, que Docteur je vous achève d'un coup sec et on n'en parle plus avait écrit: "(Brisefer) ne présente aucune contre indication au tennis."

Bah, j'ai ajouté un rageur "de table" avec un crayon même pas de la même couleur, et la Rose-Marie, espèce de vieille guenuche, avec ton oeil qui dit merde à l'autre que c'est une tradition familiale, si tu as quelque chose à y redire, vas-y, tu vas pas être déçue du voyage parce que je n'ai personnellement aucune contre-indication à te mettre un coup droit et revers deux en un dans ta face de pet. (et d'ailleurs, Brisefer est d'accord pour me prêter sa raquette à picots).




16 commentaires:

  1. hou la, t'es en forme toi dès le matin!!!!!

    RépondreSupprimer
  2. Ca craint le boudin ce médecin, tu devrais p'têt en changer...
    Imagine qu'il oublie des mots pour des trucs plus grave du genre "Vous souffrez d'une angine... (de poitrine)"
    Ouille ouille ouille
    Bizz

    RépondreSupprimer
  3. Sur l'intéressante question de l'évolution de la double négation dans les langues européennes modernes, on consultera avec fruit, principalement: pour le français Molière Les femmes savantes ("De pas mis avec rien tu fais la récidiiiiive/ Et c'est, comme on t'a dit, trop d'une négatiiiiiive"),et pour l'allemand Mark Twain Madame Mc Williams et le tonnerre; (Pendant que j'y suis, recommandé aux jeunes mères: Mark Twain Madame Mc Williams et le croup)

    RépondreSupprimer
  4. elle se défoule,la bellzouzou!
    dis,la rose-marie,elle ne paiyerait pas un peu pour sa cousine,là???tu es dure avec elle!!

    RépondreSupprimer
  5. Extraordinaire témoignage de l'urgence qu'il y a à retrouver les moyens d'apprendre le français correctement... :-}
    D'autre part, tout comme le marcassin (;-DD), tu devrais peut-être changer de médecin parce que deux boulettes dans la même journée ça fait beaucoup, non ??

    Ou alors, il est fou amoureux de ton corps d'autruche et ne fais des erreurs que pour avoir le plaisir de voir revenir dans son cabinet :-)

    RépondreSupprimer
  6. finalement tu devrais peut être présenter le premier certificat ;))
    Sand

    RépondreSupprimer
  7. c'est qui celui-là que je n'y aille pas ;-)
    à part ça, ce matin, en allant à l'école, j'ai vu une affiche de la journée du ping (oui y'avait écrit ping et pas pong) et j'ai pensé à ton brisefer...

    RépondreSupprimer
  8. et toi Bellzouzou, tu t'es inscrite à quelle activité ?

    RépondreSupprimer
  9. Huhuhu, tu fais bien de prévenir, j'y vais ce soir pour ma fille et moi. Objectif avoué : obtenir 3 certificats de pas aucune non contre-indication à la pratique de la danse... Sachant que le dit médecin est une tête en l'air de première, et que j'y vais avec mes 3 lascars intenables dans ce genre d'endroit confiné, c'est pas gagné d'avance !!!!!

    La bise à Rose-Marie !

    RépondreSupprimer
  10. va-z'y, bellzouzou, ne te laisse pas faire!!!

    RépondreSupprimer
  11. Tu me dis qu'il y a encore des gens qui ont tellement rien à foutre qu'ils cont lire un certificat qui ne sert à rien?

    RépondreSupprimer
  12. viiiiiii, ça se passe en France, de nos jours.

    RépondreSupprimer
  13. J'adore!
    (Oui, c'est un peu court, mais le style, l'histoire... tout m'a fait sourire de bout en bout!)

    RépondreSupprimer

toi aussi, fais ton petit commentaire: