Bellzouzou, Pensées profondes, livre XVIII verset 126:
"un blog n'est pas seulement ce qui vous arrive. C'est ce que vous choisissez de dire de ce qui vous arrive, et comment vous le dites."

Bellzouzou, Pensées profondes, livre XXIV verset 777:
"tout est vrai, seul le reste est (peut-être) faux."

dimanche 29 juin 2008

Le degré de chiantitude.

Il y a des écoles où les maîtres vous disent qu'ils ont réparti les élèves en fonction de critères plus ou moins obscurs comme le "niveau scolaire", les affinités réelles ou supposées entre les gosses, le projet pédagogique de Xavier de la classe 1 ou Djackline de la classe 2.
En général, il est plus politiquement correct d'annoncer que la répartition s'est faite en fonction de la date de naissance des enfants.

La vérité m'oblige à vous dire qu'en réalité, dans toutes les écoles de plus de deux classes, on répartit les élèves en fonction de leur chiantitude, certes, mais aussi et surtout de celle de leurs parents.

Voilà, c'est dit, j'ai dévoilé le plusse gros secret de l'Education Nationale, je vais sûrement recevoir un blâme et je l'aurai bien mérité non mais sans blague il faut savoir garder un secret il y a qu'à voir à Secret Story, hein.

Et perdu pour perdu, je peux même vous dire que l'autre jour, la maman à qui je demandais la raison de la nouvelle absence non excusée de sa fille qui m'a répondu en hurlant dans la classe que je la faisais chi-er, qu'est-ce que ça pouvait bien me fou-tre, et que si je n'étais pas contente je n'avais qu'à téléphoner à son éducatrice qui était là pour ça, eh ben, too bad for you Bellzouzou, j'ai regretté de ne pas l'avoir laissée à ma collègue au moment de la répartition des classes, celle-là.

Celle là, entre autre.

20 commentaires:

  1. Non mais y'en a des cinglées sur terre!
    Pov' môme!

    RépondreSupprimer
  2. nan mais atta...

    tu exagères là, spapossib.



    elle te parle *comme ça* la madame ??? c'est pas un peu de la licence poétique là ?

    (pffff, voilà qui renforce encore ma conviction que les enseignants sont des saints)(remarque, pas tous hein ;) )

    RépondreSupprimer
  3. tu m'étonnes qu'y en a des gratinés: et la mère que j'ai vu hurler dans le collège l'autre jour, se plaignant d'un de mes collègues en menaçant de "lui injecter le sida dans sa bouffe à ce connard"!!!

    RépondreSupprimer
  4. Ouaip, je confirme, chez nous aussi c'est le degré de chiantitude qui prévaut ;-)
    Si tu mérites un blâme, moi aussi !

    RépondreSupprimer
  5. ben chez nous, au lycée, on choisit pas (en tout cas, les profs "tout venant" et pas pistonnés, après, je sais pas) et voit peu les parents aussi, d'ailleurs...

    RépondreSupprimer
  6. ah ça c'est bien vu et top dans les sujets de la semaine à venir ! comment répartir les parents les plus chiants d'autant qu'ils s'aggravent avec les années!et les gosses suivent le même développement,à croire qu'ils ont décidé de pourrir la vie si douce des profs dzécoles;certains jours on se réjouit quand les plus ch... partent voguer sur d'autres bancs !!!yéha,on a gagné !!!
    allez , bonne répartition des gnomes et géniteurs cette semaine !et vive les vacances !

    RépondreSupprimer
  7. je reve...je suis decidemment deconnectee, comment peut on parler comme ca a un enseignant, non qu'il soit dieu le pere , mais il y a qd meme un certain respect a avoir
    c'est quand meme la personne qui s'occupe de nos enfants,

    comment peut on avoir envie d'etre sympa avec l'enfant apres

    et la mere, my god quel exemple pour son enfant

    non decidemment je ne comprend pas....

    RépondreSupprimer
  8. Ne serait-ce pas un bienfait pour cette humanité souffrante que les enfants de parents aussi chiants soit mis dans les W.C. et qu'on tire la chaine?

    D'abord ça soulagerait les enfants de ne plus avoir à supporter de tel parents, et puis ça solutionnerait les problèmes de surpopulation, non?

    RépondreSupprimer
  9. houlààààààà, je vais être blâmée plusieurs fois si ça continue...
    ;-)

    RépondreSupprimer
  10. incroyable,je n'en crois pas mes yeux!!!
    :-((

    RépondreSupprimer
  11. A l'inverse, et au risque de froisser l'éducation nationale, la maitresse qui me parle comme si moi même, j'avais 7 ans d'âge mental, m'engueule devant mon môme parce que ce dernier a oublié son carnet de liaison et oublié de me faire signer un mot et que j'ai oublié de m'en apercevoir, là, tu m'excuseras, mais la chiantitude est dans l'autre camp.

    On devrait aussi pouvoir choisir l'enseignant de son gosse en fonction de son degré de chiantitude car certains de ceux ci battent également des records.

    pas tous, voire même pas la majorité, heureusement.

    RépondreSupprimer
  12. Ouf que je me suis abstenue certaines fois d'exploser notamment quand le maître qui a inventé une méthode à lui pour les CP, m'annonce que 6 des élèves marchent très bien, sur une classe de 26...et que bien évidemment le mien n'est pas dedans, ou alors quand il souentends à chaque fois que je viens le voir,que c'est ma faute, ma très grande faute, si mon fils a plus besoin de lui que les autres, vu que je m'en occupe trop, que c'est pénible à la fin, qu'il faut que j'arrête ;-) Ca va m'éviter une réputation de chieuse, (sauf si il lit mon blog...)Ceci dit, nous sommes des êtres humains, et si je pouvais refiler les étudiants chiants aux autres, je crois bien que je le ferai aussi, d'ailleurs, je peux le dire, je suis beauuuuucoup moins patiente avec certains, voire pas du tout coopérative.
    Je connais effectivement certains parents qui méritent des torgnolles.
    Les casses couilles sont partout.

    RépondreSupprimer
  13. Ah oui sympa, tu l'as envoyée se laver la bouche au savon?

    Sinon je confirme il y a aussi des instits que plutôt mourir que de devoir leur parler ^^'

    Et sinon oui effectivement, le critère chiantitude du môme, chiantitude des parents, ça joue à mort :-D

    Par contre, OUI on s'occupe TRES BIEN des mômes des parents chiants, parce que les povs, limite ils n'ont que nous pour leur apprendre à être des gentils gens. Même que si.

    RépondreSupprimer
  14. Ma tendre et douce qui enseigne dans un tout petit village de montagne ne voit que très rarement les parents pour cause de regroupement pédagogique et ramassage scolaire ne connait pas son bonheur visiblement, et pire: et elle s'en plaint, la malheureuse!!!!
    :)

    RépondreSupprimer
  15. C'est quand je lis ce genre de choses et que je constate ce que certains enseignants se coltinent, que je supporte encore moins d'avoir affaire dans mon petit village à une instit' façon Droopy... 14 élèves (et pas des pires) sur 2 niveaux, pas parce qu'on est en ZEP mais parce que la population est restreinte, et les leçons sont des photocopies des années 80. Pas envie. Quand on essaie la relation avec un mot dans le cahier de liaison (quand on ne se déplace pas), on a droit à un "vu" dans la marge... Même pas vieille en plus !
    Peut-être faudrait-il faire "tourner" certains enseignants afin qu'ils gardent contact avec une certaine réalité ? En même temps, ce ne serait pas un service à rendre à des enfants déjà malmenés par la vie...

    RépondreSupprimer
  16. ahahaha
    ça tombe bien que tu parles de ça, parce que justement, la répartition, je la fais avec mes futures collègues vendredi.
    j'espère qu'elles m'auront attendue et qu'elles ne m'auront pas laissé le gratin,genre.

    RépondreSupprimer
  17. Voilà pourqoui, en ayant ras-le-bol de ma payer les collègues à toi dont personne ne veut parce que les enfants et moi, on est gentils, j'ai pris une grande décision il y a 15 jours : Je vais être CHI-ANTE !!
    Et j'ai bien commencé, j'avoue...

    RépondreSupprimer
  18. Pu...fichtre ! On dirait pas pourtant comme ça, qu'il y a tant de tarés à Chartres !!!!

    RépondreSupprimer
  19. MDR!!! C'est un bon système de répartition.

    RépondreSupprimer
  20. J'en ai un autre!
    ici:

    http://croisez-les-fils.over-blog.com/article-20624862.html

    RépondreSupprimer

toi aussi, fais ton petit commentaire: