Bellzouzou, Pensées profondes, livre XVIII verset 126:
"un blog n'est pas seulement ce qui vous arrive. C'est ce que vous choisissez de dire de ce qui vous arrive, et comment vous le dites."

Bellzouzou, Pensées profondes, livre XXIV verset 777:
"tout est vrai, seul le reste est (peut-être) faux."

jeudi 1 novembre 2007

Selon le porte-parole du gouvernement, Laurent Wauquiez, «ce n'est pas une augmentation des revenus du président, c'est une diminution de l'ordre de 15 à 20%».
+ 140% = -15 à 20 %, c'est là que je me rends compte que j'ai toujours zété nulle en maths.

16 commentaires:

  1. j'avoue avoir du mal à comprendre moi aussi..

    RépondreSupprimer
  2. gne ? Ses revenus diminuent ? il a fumé quoi, lui ?

    RépondreSupprimer
  3. Ah bon! ça va mieux alors! J'ai failli croire qu'on nous prenait pour des cons, mais en fait pas du tout!!!!

    RépondreSupprimer
  4. étrange oui c'est très étrange les calculs de sarkosy

    RépondreSupprimer
  5. s'il l'a dit c'est que c'est vrai, hein ? si on comprend pas c'est qu'on est bête et puis s'il le répète plein de fois dans les médias, on finira bien par le croire...

    la méthode Couet c'est sa préférée

    RépondreSupprimer
  6. C'est à cause de sa pension alimentaire, ou j'ai rien compris ??

    RépondreSupprimer
  7. Depuis que sarko l'a traité d'imbécile il ne sait plus trop ce qu'il dit le petit Laurent. Je suis sûr qu'il va réussir à nous démontrer que si la côte de popularité de Sarko est passé de 57% à 53% ce mois-ci elle a quand même augmenté!

    RépondreSupprimer
  8. bin si c'est une diminution! c'est pourtant simple: le pouvoir d'achat a tellement augmenté que même cette modeste augmentation de salaire ne parvient pas à le rattraper (le pouvoir d'achat)

    donc même avec cette augmentation, le président ne vit plus aussi bien qu'avant

    bon, nous, c'est pas pareil, on n'a pas les mêmes charges

    RépondreSupprimer
  9. Non mais en fait je t'EXPLIQUE

    le truc c'est qu'il y a d'autres présidents qui gagnent plus que lui.

    Donc si on part de ce que gagne les autres, c'est une diminution.

    Limite on nous fait une faveur en nous imposant si peu pour payer notre président tu vois. Une FAVEUR.

    Bah sinon le budget de l'Elysée est passé à 100 miyions au lieu de 30.
    Non mais c'est parce qu'il faut se serrer la ceinture en fait. Donc ils prennent tous le pognon, comme ça, hop nous, pauvres citoyens qui pigeons que pouic à nada, on n'est pas tenté de le dépenser, qu'on saurait pas quoi en faire en plus.

    Tu as compris ou je recommence?

    RépondreSupprimer
  10. non mais si j'ai écrit "pigeons" dans le commentaire précédent, c'était un acte manqué hein

    HAHAHAHAHHAHA;
    Hum.


    A sec et avec la poignée de gravier, pendant encore 4 ans et demi.

    RépondreSupprimer
  11. Tiens Shalima, en voilà une remarque judicieuse ! Je réalise juste que puisque mister président divorce, c'est le contribuable bonne poire qui va aussi payer la pension alimentaire de madame !!!

    RépondreSupprimer
  12. Il ne va tout de même pas la payer sur son "argent de poche", soyez raisonnables, voyons!

    RépondreSupprimer
  13. C'est malin ça. Que feriez vous à sa place? Vous seriez mieux? Non. Et c'est pourquoi vous ne vous inscrivez pas aux Présidentielles. Vous savez que la politique est une maladie contagieuse au symptôme atroce et cependant obligatoire : besoin d'argent, besoin d'argent, besoin d'argent. Les "grands hommes" ont disparu depuis longtemps (je vous ferais remarquer qu'il en est de même avec les sportifs actuellement...).
    Donc, l'intérêt n'est point de critiquer ce que tout le monde sait (réellement, vous pensez que Ségol allait tout payer de sa poche? Même le plus communiste s'est servi du peuple. C'est celà le pouvoir : on y entre plein de bonnes intentions (...parfois), on est vite pris dans la "tourmente", on retourne sa veste et hop, on peut agir les poches pleines...).

    Nous vivons dans des pays au confort exceptionnel, où les femmes (et il y en a beaucoup sur ces blogs) vivent, peuvent sortir et s'amuser, et râler sur le bordel des hommes, un pays où vous êtes soignés même pauvres, où vous touchez le chômdu même si vous avez perdu votre emplois, où le puit est au-dessus de l'évier et la rizière au bout du capot...

    Sarko, il fera. Toute façon, il n'en a plus que pour 4 ans et demi. Je ne le défends pas, je m'en fous, mais bon : qui que ce soit à la Présidence, ce n'était pas génial. Cependant, je préfère lui à Poutine, à Karzai (élu grâce à la drogue), Bush (no coment), el Béchir... Enfin bref, on est bien chez soi et, que le président paie ses brosses à dents avec notre fric, on le savait déjà. Et c'est PARTOUT (vous croyez que qui finance les frasques automobiles du Prince Laurent en Belgique?)

    C'est un peu mon coup de gueule mais j'entends trop de plaintes et surtout des plaintes de canapé. Je préférerais une plainte du style : Cécilia : J'en ai marre, sarkochou, tu me laisses toujours tes sales poils de barbe dans l'évier! J'te quitte, j'te plaque, et je t'envoie mon avocat pour la pension alimentaire...
    Ca c'est vraiment des plaintes saines et réalistes. Je suis sûre que la presse va faire chou gras avec la somme de cette fameuse pension alors que, franchement, on sait D E J A qu'elle sera faramineuse. On parie? Tout ça pour que le peuple râle et ça marche...

    J'arrête, le boulot attend, et me voilà toute nevrotique :-)

    Sorry d'avoir été si longue!

    RépondreSupprimer
  14. Caramba si on te suit, ça veut dire que puisqu'on est une sale bande de privilégiés, ben on doit surtout bien s'assoir sur notre sens critique, et tout laisser faire.

    Si on te suit, au final il ne nous restera plus rien, parce qu'en haut ils auront tout ratiboisé et moissoné.

    Alors je suis désolée, mais quasiment 20 000 euros mensuels comme salaire pour un homme qui ne paie déjà rien puisque l'Etat (à juste titre! je ne remets pas ça en question) lui paie sa bouffe, sa résidence, ses vacances, ses factures et j'en passe, je suis désolée mais je trouve que c'est du grand délire. Le président (socialiste) espagnol ne touche que 7500 euros par mois. Le pauuuuuuuuuuvre!

    Et l'augmentation du budget de l'Elysée? 70 millions d'augmentation? Tu crois qu'ils sortent du chapeau du magicien?

    Sont-ils vraiment nécessaires?

    Je rapelle que le Général de Gaulle vivait de sa seule pension militaire et n'acceptait point salaire. Respect. S'il pouvait le faire, pourquoi celà deviendrait-il subitement impossible? Au moins on verrait le caractère devocation de la fonction présidentielle, parce que la droite décomplexée, elle ne devient indécente là, elle a l'anus tellement distendu qu'elle étale sa merde partout.

    Il parait que les temps sont durs, que les Français doivent se serrer la ceinture, qu'il faut travailler plus pour gagner plus, et le Président en s'accordant 140% d'augmentation sur son salaire ne donne pas l'exemple. Il ne travaille pas, il brasse DU VENT! Va donc voir les énormes bourdes qu'il fait sur le terrain (site d'@si, vidéo sur la rencontre avec les cheminots, édifiant) et rapelle toi comment on s'est bien foutu de la gueule de Ségolène et de sa "bravitude". Ah oui une faute de français contre un gars qui ne connait pas les dossiers, c'est sûr...

    Alors désolé, je suis une petite fille pourrie gâtée dans un pays de riches, mais je suis pour le nivellage vers le haut, et non vers le bas.

    Optimiste peut-être, mais en tous cas je REFUSE de me faire enc***** avec la poingée de graviers ET le sourire.


    Sinon je te rejoins tout à fait dans le fait que la presse attire bien l'attention sur ce qui va faire râler au café du commerce, et élude les vrais problèmes. Ca s'apelle un écran de fumée, et au milieu de la nuit, avec 71 députés et 506 absents, on fait passer la loi sur les franchises médicales....

    (Bellzouzou désolée, tu peux virer mon comm' hein, je comprendrais. juste je suis NRV sur ce coup là)

    RépondreSupprimer
  15. Ce qui m'a surtout choquée, c'est l'importance de l'augmentation, et la façon dont elle a pu se faire( on en entend parler un jour et hop! deux jours plus tard c'est voté à l'Assemblée sans faire un pli), plus les explications entendues ci et là qui m'ont semblées vaseuses ("oui, mais d'abord Angela Merkel elle touche pareil et pis Bush aussi, alors il allait bien se mettre au même niveau hein, c'est une question de "standing" de la France..."/ "oui, mais en fait Chirac (et pis les autres avant, Mitterrand, je ne vous dis même pas) il touchait encore plus, mais c'était secret et occulte, maintenant, grâce à Sarko-l'honnêteté- personnifiée, ça sera clair et limpide comme de l'eau de roche...")
    L'augmentation qui est en fait une diminution mais on est trop cons pour le comprendre a été la goutte d'eau..parce que j'ai quand même la nette impression qu'on se fout de nous, hein.

    RépondreSupprimer
  16. Angel, je suis bien d'accord avec toi. Et moi aussi je déteste le nivelallage vers le bas. Et oui je répète (de Gaule...) les grands hommes ne sont plus.
    Mais nous restons des privilégiés... C'est peut-être cela qu'on oublie...
    Par contre, tous (et qu'ils soient de gauche ou de droite (pas l'extrême) pour moi, ils sont tous dans le même panier... Faut-il que je sois désabusée :-)

    RépondreSupprimer

toi aussi, fais ton petit commentaire: