Bellzouzou, Pensées profondes, livre XVIII verset 126:
"un blog n'est pas seulement ce qui vous arrive. C'est ce que vous choisissez de dire de ce qui vous arrive, et comment vous le dites."

Bellzouzou, Pensées profondes, livre XXIV verset 777:
"tout est vrai, seul le reste est (peut-être) faux."

lundi 16 avril 2007

L'histoire de la pauvre mère*.

C'est l'histoire d'une pauvre mère, oye oye misère, que son fils avait tannée toute la matinée pour pouvoir faire tranquil'peinard un bon gâteau au yaourt et à la fleur d'oranger.

La pauvre mère, oye oye misère, aurait dû se réjouir me direz-vous, d'avoir un rejeton si débrouillard, capable de confectionner intégralement une pâtisserie, allumage du four et cuisson tout à fait à point compris dans le service.


Hélas, trois fois hélas, si la pauvre mère oye oye misère se lamentait in petto (car dans l'exercice de ses fonctions elle avait pu vérifier mille fois qu'il fallait que l'enfant fût maître de ses apprentissages et que c'était en pâtissant qu'on devenait pâtisseron), c'était de penser à l'état dans lequel elle allait retrouver sa cuisine après les travaux pratiques, rien que d'y penser elle en avait mal au crâne, d'ailleurs elle s'en alla honorer son armoire à pharmacie par précaution.


Précaution qui s'avéra totalement inutile puisque non seulement le gâteau semblait fichtrement réussi, mais que, ooooooooh surpriiiiiiiiiiise, le divin enfant avait fait place (à peu près**) claire et nette derrière lui.
Plus inquiétant surprenant encore, il avait mis la table sur la terrasse (ai-précisé que l'histoire se passait à la mi-avril sous un soleil radieux?), les petits plats dans les grands et le gâteau sous la cloche à fromage, bien à l'abri des malfaisantes intentions de la bête féroce.


La pauvre mère, oye oye misère, dût reconnaître que le résultat était tout simplement angoissant ahurissant et maléfique magnifique.





Et comme dans les meilleurs films à suspens, ce n'est qu'in extremis, dans les toutes dernières secondes, au moment de passer à table et aux réjouissances et alors qu'elle se croyait sauvée que la pauvre mère oye oye misère il était écrit que sa vie ne serait qu'un nid d'épines eut enfin le fin mot de l'histoire.

Quand son fils ce héros distribua sans vergogne à l'assemblée interdite ce tract printanier:







* Les personnages et les situations de ce récit étant purement fictifs, toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite, (mais qu'est-ce que vous allez encore imaginer?)

** Parce que c'est pas non plus l'histoire de Caroline Ingalls que je vous raconte, là, les gens, hein.

30 commentaires:

  1. Ben quoi ? Non seulement, il sait cuisiner, en plus ranger la cuisine, et surtout, se débrouiller dans ce monde libéral et de vautours en faisant fructifier le fruit de son labeur ? Mais c'est que ce sera un bon parti, ce gosse là, tu peux déjà faire une liste de prétendantes méritantes (et 1€ le bisou pour l'essayer, ca peut le faire aussi)
    ;-pp

    RépondreSupprimer
  2. Je dirais même plus: machiavélique

    RépondreSupprimer
  3. Alors là, chuis soufflée... Heu, tu crois que s'il avait le droit de vote, il choisirait le nabot fachisant ? (Là, la Bellzouz', elle va s'étouffer devant son écran) ;-D

    RépondreSupprimer
  4. naaan, il vote pour "Marivonnbuffé" parce que c'est "celle qui a l'air le plus gentille";-)

    RépondreSupprimer
  5. Punaise, il a le sens du commerce ce petit !!!

    RépondreSupprimer
  6. 1€ la part ? que du bénef en plus ! tu ne t'es pas étouffée avec ta part ?? :-D

    RépondreSupprimer
  7. Eh ben, il est mal tombé, parce que la "Marivonnbuffé", elle est CONTRE la concurrence libre et non faussée, j'ai envie de dire, gravée dans le marbre.

    RépondreSupprimer
  8. Oué, un euro ça parait cher, mais bon quand t'enlèves les frais hein (achat marchandise, location de cuisine, de four d'assiettes, de fourchettes, loyer du salon), eh beh finalement tu t'y retrouves.

    RépondreSupprimer
  9. @ Melchior: bah peut-être, mais c'est quand même elle qui a l'air le plus gentille, d'abord ;-)

    @ Cleanette (j'aime ton pseudo de fée du logis, tu sais ;-)): je dirai même plus: machiavelique de chez Machiavel l'original.

    @ Mamzelle maupin: t'as vu un peu? (chuis trop fièrotte)

    @ Shalima: tu penses bien qu'on s'est indigné et qu'on a refusé de payer...Puceminus s'est même mise à pleurer parce qu'elle n'avait que des "faux sous"; magnanime, Brisefer a consenti à faire la gratuité pour les moins de 3 ans et demi! plus grand seigneur ça n'existe pas, hein ;-D

    @ Orange_drenka & Eddie: hum. (démagos, va!);-)

    RépondreSupprimer
  10. c'est pas vrai, il a osé ?
    il a trouvé comment se faire de l'argent de poche ,-à

    RépondreSupprimer
  11. thémilia-coincée-en-Bôôce16 avril 2007 à 11:42

    Il me semble que c'est pas la 1ère fois qu'il invente des stratagèmes pour récupérer du fric, ce p'tit ?!, non ?! Faut donc qu'il est une sacrée motivation...T'es sûre qu'il est heureux chez toi ??...ça devient inquiétant...

    RépondreSupprimer
  12. Tu ne vas pas encore te plaindre alors que tu roules en limousine 12 fenêtres, nan !
    Je vais t'envoyer Arlette pour t'expliquer que tout travailleur a droit à un salaire décent (en plus on était dimanche ! les heures sont majorées !)
    Solidarité pour Brisefer ! Solidarité pour Brisefer !

    RépondreSupprimer
  13. Ce que j'adore chez ton fils, c'est qu'il perd pas le nord. Après le nettoyage de la voiture accompagnée d'une facture, tu aurais du t'y attendre!
    Reste plus qu'à lui expliquer qu'on peut aussi faire les choses "juste pour le plaisir". Bon courage!

    RépondreSupprimer
  14. @ petite maman: ça, c'est pas gagné, hein ;}

    @ Khey: ben ouais, il l'a fait ;-}

    @ Thémilia: kestuvedire, là? qu'il amasse son petit pactole pour se tirer bientôt vite fait?

    @ Luna: oooooooh, la rouge!;-D

    RépondreSupprimer
  15. sacré brisefer non mais quelle imagination tu en as de la chance bellzouzou!!!

    RépondreSupprimer
  16. :-))) C'est pas le même petit gars qui faisait payer le lavage de la voiture ?
    Ce futur homme sera entrepreneur ou je ne m'y connais pas !

    RépondreSupprimer
  17. Juste pour le plaisir? Il semble que faire du fric c'est pour lui LE réel plaisir. Je présume qu'il placera son profit en bourse? à moins que maman ait déjà saisi le fric en paiement de la location de la cuisine....

    RépondreSupprimer
  18. houuuu, non mais qu'est-ce que tu insinues là, l'ours ;-}

    RépondreSupprimer
  19. Rhoooooo bin c'est pas cher... IL est plutôt cool car il aurait pu largement augmenter... Et en plus tu te plaints Mouhahahaha

    RépondreSupprimer
  20. Chouette vous hébergez un futur commercial aux dents longues ;o)) Mouah ah ah

    RépondreSupprimer
  21. extraordinaire ton brisefer!
    allez, moi j'te prends une part, à ce prix là tu livres sur paris brisefer kisétoufaire?

    RépondreSupprimer
  22. J'ajoute que Nicolapoléon Belappart n'est pas spécialement favorable aux petits entrepreneurs (il défend plutôt le capital financier-rien à voir avec le gâteau).

    RépondreSupprimer
  23. Et toi tu ne lui as pas facturé les matières premières ? Non parce que c'est cher la farine et les oeufs ;-)
    Comment ça je vaux pas mieux que Brisefer ... j'ai juste l'habitude de prendre des loulous rusés à leur propre jeu !! gnark gnark !!

    RépondreSupprimer
  24. je me suis contentée de soupirer dans ma barbiche: "ah ben dis donc, si je faisais payer tout le monde chaque fois que je fais à manger, c'que j'serai riche!"

    RépondreSupprimer
  25. Excellent le fiston. On dirait qu'il a VRAIMENT besoin d'argent ce petit quand meme ! En tout cas, le gateau a l'air drolement bon...et je suis d'accord avec Mmzelle Maupin, faut lui facturer le beurre, les oeufs et l'electricite!

    RépondreSupprimer
  26. Tout comme petitemaman, tu aurais dû t'y attendre après le coup de la voiture ;)
    Mais si tu commences à lui facturer les matières premières, c'est un bon moyen de lui apprendre à calculer la marge des bénéf'... Tu pourrais en faire un sacré businessman ! Juste par curiosité, il l'a coupé en combien de parts de 1 euro son gâteau ?!!

    RépondreSupprimer
  27. :)))
    Il est très débrouillard cet enfant, c'est plutôt rassurant, non ?

    RépondreSupprimer
  28. il est redoutable !

    je note des ressemblances d'écriture entre ce billet et celui écrit par son père il y a quelques jours, non ?

    RépondreSupprimer
  29. j'ai eu la meme idée que mamzelle maupin, je lui aurais sorti une facture décomptant toute la matière première d'une manière détaillée :)
    cela dit, bravo il a le sens du commerce ! mais il n'y aurait pas un petit souci au niveau de l'argent de poche chez toi ? ;) enfin, j'dis ça, j'dis rien ! :)

    RépondreSupprimer
  30. Maman au secours17 avril 2007 à 11:43

    J'adore. Sont des grands financiers nos enfants. Les miens ( 3 et 4 ans) qui n'ont pas franchement une idée à quoi peu servir la monnaie, m'en réclament toujours à corps et à cri!

    RépondreSupprimer

toi aussi, fais ton petit commentaire: