Bellzouzou, Pensées profondes, livre XVIII verset 126:
"un blog n'est pas seulement ce qui vous arrive. C'est ce que vous choisissez de dire de ce qui vous arrive, et comment vous le dites."

Bellzouzou, Pensées profondes, livre XXIV verset 777:
"tout est vrai, seul le reste est (peut-être) faux."

mardi 16 janvier 2007

Je vis avec la méchanceté faite homme.

C'est terrible, j'vous jure.
Genre quand je le sollicite gentiment pour m'aider à plier les draps après une journée ordinairement harassante pour moi, il est capable de me lancer d'un air vraiment mauvais:
"ah ouais, c'est à 11 heures du soir, quand je m'en vais me coucher que tu m'demandes de faire ça, toi? (désespéré) misère, fallait que ça tombe sur moi: plier les draps avec Madame lastminute.com*!"
*eh, les gens, y m'a traitée, là, non?

17 commentaires:

  1. HAN

    la saleté!

    Colle lui tes pieds froids sur le ventre, il l'a bien mérité.

    RépondreSupprimer
  2. mouais, ça peut se faire (mais j'aurai plus personne pour m'aider à plier les draps après, hein)

    RépondreSupprimer
  3. bon alors essayes ma technique infaillible s'il veut pas aider à la lessive : tu enlèves les draps (pour les laver) mais tu n'en remets pas !
    hin hin hin même pas honte ! c'est lui qui refait le lit à 23h pour se pieuter pendant que je surfe (y a que comme ça que le partage des tâches ménagères peut exister)
    et surtout, surtout rester sourde aux remarques perfides pour que cette noble cause progresse ! nan-mé, on va pas se tapper tout le blanchissage seules non plus...

    RépondreSupprimer
  4. je précise : tu enlèves les draps du lit (pas de l'endroit où ils sèchent) sinon ça n'a aucun effet bien-sûr...

    RépondreSupprimer
  5. je fais pareil, dis donc, pour les draps! sauf que je ne peux pas surfer tranquille parce que l'ours m'appeeeeeeeeeeeeelle pour l'aider (le laisser remettre la couette dans la housse tout seul, tu n'y penses pas sérieusement, j'espère?)

    T'as raison, faut que j'le dresse.

    RépondreSupprimer
  6. Jézabel Lapereau de Laprose, conseillère conjugale17 janvier 2007 à 08:58

    Mets-toi un instant à la place de l'ours. Mais si, mets-toi z'y, mets-toi z'y un peu. Quand vient l'heure du dodo, les manoeuvres d'approche au-dessus de l'aérodrome du sommeil ont commencé, le marchand de sable est passé, depuis quelques minutes trotte dans la tête de l'intéressé l'antique berceuse: "Les poules sont rentrées, les cochons sont couchés, c'est le tango du paysan !". Déjà il dodeline, il ne pense qu'à son oreiller, il ronflote d'avance. Et c'est le moment que tu choisis pour l'inciter à un exercice de pliage ( Tirui te dira que rien n'est plus gourmand en compétences mathématiques éveillées que le pliage)qui plus est à chorégraphie compliquée. Tu lui demandes de se réveiller et relever quand il est virtuellement couché et endormi. D'où la révolte. Il faut programmer le pliage des draps pour le plein jour, avec passage à l'acte préparé par des rappels savamment échelonnés, y adjoindre une composante ludique,et prévoir une récompense finale, sudoku, susucre, ou autre.
    PS1. Sur ton billet d'hier: reluque donc vouère dans les affaires de la Minouchette, des fois qu'elle se serait constitué une collection de cagoules canadiennes.
    PS2. Le re-panaris, c'est un truc pour revoir le bel interne des urgences, clone de Clowney ?

    RépondreSupprimer
  7. P'tin mais t'as pas honte non??????????? Faire un truc pareil à c't'heure..... Mais j'comprends pas moi où t'as la tête... Au moment du prè-dodo... T'étonnes pas hein qu'les yeux y disents pas des choses jolies.... Chui sur qu'il a eu du mal à s'endormir après, bin ouai c'est obligé... Quand au coup de pas mettre de draps, mais c'est de la torture!!!!!!!!!!

    (Je prend le lastminute.com y va me servir Mouhahahahahaha)

    RépondreSupprimer
  8. Prends l'option sac de couchage !!!
    Et remets l'opération pliage de draps au lendemain matin 6h....tu verras, après ça il sera beaucoup plus coopératif !!!

    RépondreSupprimer
  9. @ Jézabel: bienvenue ;-)
    une conseillère conjugale chez moi, on aura vraiment tout vu, hein (même si tes conseils sont remplis de bon sens)

    @ L'Caribou: l'ours me fait dire qu'il y a des droits d'auteur ;-)

    @ Liah: je vais essayer, tiens, pas sotte c't'idéej ;-)

    RépondreSupprimer
  10. Comment, à 11 heures, il n'est pas déjà en train de ronfler?

    RépondreSupprimer
  11. Mais pourquoi des draps? Il n'est pas plus simple de se rouler en boule sur un bon tas de neige douce? ou sur un coussin comme fond les chats que vous aimez tant?

    RépondreSupprimer
  12. mon homme aussi déteste le pliage des draps...de toute manière, c'est jamais la bonne heure, qque soient mes essais...le pire: en plein téléfoot dimanche matin!

    RépondreSupprimer
  13. oui je crois bien qu'il t'a traité là!

    RépondreSupprimer
  14. Mouarf !
    Je fais pareil, c'est le soir qu'on se rend compte qu'il faut plier les draps et/ou faire le lit (sauf que nous, c'est juste draps du dessous et couette, j'ai jeté les draps du dessus et les couvertures) Mais j'ai de la chance, Chéri m'aide sans trop raler...

    RépondreSupprimer
  15. je pense aussi qu'il t'a traité ... Et pour les draps, j'en suis au même point que toi, parce que si Monsieur va se coucher le premier, il déplace soigneusement et délicatement les draps (auparavant séchés et préalablement posés sur le lit) ... sur le seul fauteuil de la chambre, et s'endort en boule dans le lit pas fait ! Et question réveil intempestif "Et les draps ?" au moment où je vais me coucher ... et bien disons, que la réponse est "ggggrrrrr" !

    RépondreSupprimer
  16. Pff, c'est pas un boulot d'homme, ça (même s'il occupe la moitié du lit). Et pis c'est bien connu, y'a que les hommes qui ont des journées de travail harassantes. Les douces et tendres moitiés, elles, n'ont qu'à s'occuper de l'intendance domestique... même si, entre temps, elles ont travaillé aussi, et se sont occupé des enfants ! (L'homme, fatigué par sa dure journée, a une nette tendance à l'amnésie sélective...)

    RépondreSupprimer
  17. Oh purée, j'ai ri un bon moment, mes voisins te détestent. D'autant que j'ai lu les commentaires, ce qui m'a refait hurler de rire. Je découvre ton blog, j'essaye de remonter vers le début mais non seulement il faut cliquer interminablement (qu'est-ce que tu causes !!) mais en plus, mon oeil s'égare souvent en cours de route et je tombe sur un article qui m'éclate (mais qui me retarde).

    RépondreSupprimer

toi aussi, fais ton petit commentaire: