Bellzouzou, Pensées profondes, livre XVIII verset 126:
"un blog n'est pas seulement ce qui vous arrive. C'est ce que vous choisissez de dire de ce qui vous arrive, et comment vous le dites."

Bellzouzou, Pensées profondes, livre XXIV verset 777:
"tout est vrai, seul le reste est (peut-être) faux."

lundi 22 janvier 2007

Docteur Cochon.

Figurez-vous que la semaine dernière, ma Puceminus, pour fêter dignement ses troizans, a décidé de nous couver une belle rhino en gant de crin. Je l'emmene donc chez l'ORL, et en chemin, tente de la rassurer: "- Tu vas voir, Puceminus, ce n'est pas le docteur que tu connais, mais il est très gentil lui aussi, il va regarder ta gorge et puis tes oreilles et puis après ce sera fini et on rentrera à la maison... - un autre docteur? - oui, un autre docteur très gentil, le docteur Cro*chon." A ce stade de l'histoire, je sais qu'il y en a déjà parmi vous qui se disent que: 1) un nom pareil ça peut pas exister, spa possib' elle sait plus quoi inventer la Bellzouz'. Elle est total' obsédée par George et les cochons, ça tourne plus rond sous son couvercle. (et à ces gens-là, je réponds: "regardez donc dans le bottin, les gens, s'il y a pas un ORL Cro*chon à Chartres, non mais").
2) on devine déjà la suite (et à ces gens-là, je réponds: "je ne vous sous-estime pas le moins du monde, mais elle est effectivement très prévisible") "- un Docteur cochon???? - mais non, un Docteur CRo*chon, c'est son nom, c'est pas un cochon non non non, un docteur cochon, ça n'existe pas, d'ailleurs, lui, c'est un docteur normal qui est très gentil et qui va regarder tes oreilles, et bla bla bla..." (j'essaie de noyer le poisson, misère, mais qu'est- ce que j'avais besoin de lui parler de son nom, non mais j'vous jure je suis vraiment pas maligne bon sang, et si elle allait encore gaffer ah la la...) Heureusement Puceminus est tellement abrutie de fièvre qu'elle n'insiste pas, clôt le chapitre et somnole; c'est presque rassurée que je m'installe avec elle dans la salle d'attente. La saleté attendra que le docteur vienne nous chercher pour ouvrir un oeil, puiser très profond dans ses réserves, au-delà de sa fatigue, et me lancer d'un regard véritablement outré: "Naaaaaaaaaaaaaaan, c'est pas un cochon, le docteur!!!!"*
*heureusement, comme tous les ORL, soit il est un peu sourd, soit il a fait semblant de ne pas entendre.

11 commentaires:

  1. Mouahahah. La pauvre, elle en était toute chamboulée.

    RépondreSupprimer
  2. ahahahah
    mais quelle idée aussi d'avoir un nom pareil

    RépondreSupprimer
  3. A Toulouse, il y a quelques années, j'étais passée devant la plaque d'un généraliste qui s'appelait Dr Geneviève Bonnemort...

    RépondreSupprimer
  4. Mouhahahahahahah gros bisous et bon rétablissement à Puceminus :o))))

    RépondreSupprimer
  5. En même temps, ça doit pas être la 1ère fois qu'on la lui fait ! C'est le contenu de la salle d'attente qui devait être plié ! Je me souviens d'une émission TV médicale, il y a quelques années, orchestrée par le docteur Dusourd et le professeur Courtecuisse...

    RépondreSupprimer
  6. "Les enfants sont for-mi-dables" comme dirait l'ami Jacques !
    Je prends enfin une petite minute pour dire bonjour, ton blog me fait rire, c'est idéal pour commencer mes journées.
    A bientôt,
    Caroline

    RépondreSupprimer
  7. elle est definitivement trop mignonne cette puceminus!!!

    RépondreSupprimer
  8. Le Canada a bien eu un ministre Cochon, et j'ai eu un prof de morale affublé du même nom, alors. Remarque que pour un ministre ce ne devrait pas être une surprise.

    RépondreSupprimer
  9. ça me rappelle le dr papa, gynéco très prisé sur paris;-)

    RépondreSupprimer
  10. Très drôles ces noms qui (quelques fois) ont quelque chose à voir avec le métier ! Nous on a un docteur Piquemal !!! Après on se demande pourquoi les enfants ont peur hein ??

    RépondreSupprimer

toi aussi, fais ton petit commentaire: