Bellzouzou, Pensées profondes, livre XVIII verset 126:
"un blog n'est pas seulement ce qui vous arrive. C'est ce que vous choisissez de dire de ce qui vous arrive, et comment vous le dites."

Bellzouzou, Pensées profondes, livre XXIV verset 777:
"tout est vrai, seul le reste est (peut-être) faux."

mardi 12 décembre 2006

les p'tits bonheurs de la chambre conjugale.

Préambule anti traumatisme: la lecture de ce billet est très vivement déconseillée aux lecteurs des deux sexes nourrissant encore quelques illusions sur ce qui peut se passer la nuit dans la chambre conjugale.
Maintenant qu'on est entre nous, les gens, je dois vous avouer quelque chose.
L'autre nuit, j'ai vraiment fait un drôle de rêve.
J'étais sur un très grand lit avec mon ours, mon beau-père et ma belle-mère.
(Aaagh, venez pas me dire tout de suite que c'est sûr que c'est sexuel, bon sang).
Bon j'avoue que je ne sais pas trop ce qu'on y faisait, de toute façon, on n'a pas eu le temps de faire grand'chose, vu que tout à coup, ma belle-mère et moi, on se serre l'une contre l'autre en ricanant comme des baleines (surtout elle), parce que quelqu'un vient de lâcher Médor.
Ben quoi? on ne choisit pas à quoi on rêve, je vous signale.
Là-dessus, mon ours et son père quittent précipitamment le lit, et ma belle-mère et moi, -on est rudement copines dis donc-, on rigole encore plus:" hi hi hi, si vous partez, c'est que c'est vous les coupables, hi hi hi", admirez au passage comme la fréquentation de ma belle-mère me rend spirituelle.
Je vous prie aussi de noter que pas une seconde, dans mon rêve, je n'envisage que ça puisse être elle la péteuse (je ne suis donc pas si mauvaise qu'elle le prétend, mais revenons à nos renards).
C'est à ce moment-là, les gens, que je me réveille pour réaliser que c'est bien mon ours qui a pété mais pour de vrai et si fort que non seulement il a réussi à me tirer brutalement d'un rêve merveilleux, mais qu'en plus, l'odeur de la chambre conjugale de George du temps où il la partageait encore avec son cochon vietnamien, c'était Chanelnumbeurfaïve à côté de la mienne.

20 commentaires:

  1. Hum, à ta place, j'éviterais le sujet des vieilles biques pétomanes, de crainte d'éveiller l'ire de Moukmouk.

    RépondreSupprimer
  2. Question : Est-ce le pet qui a provoqué le rève de belle-mère ou l'inverse ....

    RépondreSupprimer
  3. super en forme la bellzouzou!!!ce que j'ai rigolé!!!

    RépondreSupprimer
  4. Grand dieu, j'ai ri comme une bâââleine... Merci, merci ma Bellzouz'... Si tu savais comme cela m'a fait du bien de rire.
    Rah, les histoires de pets, y'a pô à dire, ça me fera toujours pwâler ;-) C'est grave ?

    RépondreSupprimer
  5. Haha, c'est bon de rire, haut et fort et clair!! (cf marry Poppins)

    RépondreSupprimer
  6. :-))) Mon dieu ! Tout ça c'est pour nous faire oublier qu'il est beau comme un dieu ton ours...mais nous ne sommes pas dupes !
    Parce que entre son pyjama, sa veste de quand il avait 15 ans et Ça!
    Tsssssss! Si c'est pas triste quand même, tu vas faire chuter le nombre de mariages !

    RépondreSupprimer
  7. Ben dis donc, t'appelles ça "un drôle de rêve", c'est un "méga-cauchemar", ouais !! Dans un lit avec les bx-parents...hum, hum...qu'en dirait le psy ??? et puis t'as ka dormir la fenêtre ouverte, tu sais, celle qui donne sur l'église illuminée...!!

    RépondreSupprimer
  8. Huhuhu, moi aussi ça me fait toujours hurler de rire ces histoires !!! (j'ai pourtant largement plus de 6 ans ! o_O )

    :-D

    RépondreSupprimer
  9. Les dormeurs ne sont pas coupable de pétaison. Sinon tous les humains seraient morts par pendaison.

    RépondreSupprimer
  10. mdr au moins t'as l'air d'avoir une relation presque saine avec ta belle mere :) lolol

    et tu l'as reveillé ton ours aprés ça??

    question philo du jour : peux t on peter en dormant?

    RépondreSupprimer
  11. @ woab:
    non, la vraie question cependant
    c'est: peut-on dormir en pétant ?

    RépondreSupprimer
  12. @ Bellzouzou: (au sujet de ton post-it): Serais-tu passée à béta.blog ?

    RépondreSupprimer
  13. Marie-Dominique, dame de catéchisme.12 décembre 2006 à 16:14

    Il faut savoir reconnaître l'odeur de sainteté, agréable au Seigneur (et la laisser s'exhaler par la fenêtre ouverte, en direction de la cathédrale).

    RépondreSupprimer
  14. @ Aglaé & Woab: non, la vrai question, c'est: peut-on dormir avec quelqu'un qui pète à côté?

    @ Aglaé: non. pourquoi? c'est mieux? je devrais?

    @ Marie-do: on sent le vécu là...tu parles certainement d'expérience..

    RépondreSupprimer
  15. Pets et ronflements, voilà hélas la triste vérité de la vie conjugale...

    RépondreSupprimer
  16. Ahhhhhhhh!! l'enfoi****. Oups je m'égare. J'aime le passage où tu serres ta BM. Peut-être pour la remercier d'avoir engendrer un pétomane d'ours.

    RépondreSupprimer
  17. la vraie question c'est : combien de pets par nuit ? avec quelle fréquence ? par séries ? peut-on corréler ces chiffres avec l'ingestion de cassoulet le soir précédent ?

    RépondreSupprimer
  18. il yavait bien longtemps que je n'avais pas ri comme ça à en pleurer !!

    RépondreSupprimer
  19. Note pour plus tard : je JAMAIS plus lire ton blog au lieu de bosser... C'est malin! Je passe pour quoi moi maintenant!!!
    Cette marrade tout de même!

    RépondreSupprimer

toi aussi, fais ton petit commentaire: