Bellzouzou, Pensées profondes, livre XVIII verset 126:
"un blog n'est pas seulement ce qui vous arrive. C'est ce que vous choisissez de dire de ce qui vous arrive, et comment vous le dites."

Bellzouzou, Pensées profondes, livre XXIV verset 777:
"tout est vrai, seul le reste est (peut-être) faux."

vendredi 7 juillet 2006

(message perso pour Madame Zidane)

Chère Madame Zidane, Je crois savoir que vous vous prénommez Véronique et que vous avez 4 garçons. Rien que pour ça, vous avez droit à toute ma considération. Mais cela mis à part, j'ai à me plaindre de vous. Car je suis peut-être psycho-rigide genre, mais je pense qu'il est de votre devoir de faire en sorte que M. Zizou rentre enfin à la maison.
Et le plus tôt sera le mieux. Figurez-vous qu'il y a des honnêtes femmes qui veulent dormir ou bloguer tranquilles les soirs de match sans être pour cela obligées de s'enfoncer plus profond que l'oreille interne des moignons de Boules Quies ratatinées et jaunies par les années égarées par leur mari et miraculeusement retrouvées (à tâtons) sous le lit au milieu des moutons. Par ailleurs, Madame, quand on a un M. Zizou aussi beau, on se le garde perso à la maison (et sous cloche, même) plutôt que de le laisser traîner dans les stades jusqu'à pas d'heure, à se caresser le crâne façon sexe, à exhiber ses mollets de coq, à mouiller son maillot, à cracher par terre et embrasser des hommes pour finir. Si c'est pas pitié tout ça. Alors je vous le dis tout net, Madame zidane (et pas la peine d'esssayer de m'amadouer avec votre prénom et vos 4 garçons): si M. Zizou va à Berlin dimanche, je m'en vais le chercher par la peau de ses fesses bien rondes tout comme je les aime et je l'installe dans mon hamac à la place de George C. qui commence à me lasser sévère.
Parce que moi, votre M. Zizou, j'en ferais bien mon quatre heures.
Faudra pas venir vous plaindre après, hein.

19 commentaires:

  1. 1) 8H47 : et tu appelles ça une grasse mat' ??????
    2) RAH, Zizou, tain, j'aurais du trop m'en douter. Pffff... Mais y'en a marre d'avoir les mêmes goûts Bellzouzou... Remarque, on pourrait du coup se faire une tite participation à "on a échangé nos mariiiiiiis" ... Mouarf !
    J'aime beaucoup ta lettre à la Véro. Hem, puis-je la recopier pour l'expédier dare-dare à la femme de Coliiiiin Fiiiiiirth ??
    3) BISES.

    RépondreSupprimer
  2. Et je rajouterai à Madame Zizou qu'elle pourrait dire à son gentil mari de ne pas cracher par terre. Parce que le frère de lait de ma fille (3 ans 1/2) veut tout faire comme Zizou ... Oui, tout ! Mais la moquette du salon n'apprécie pas trop ...

    bonnes vacances Bellzouzou ... et merci de passer le message à Véro !

    RépondreSupprimer
  3. Mais comment peut-on se lasser de George ????

    Moi aussi je pense beaucoup de bien des fesses de Zizou...

    RépondreSupprimer
  4. Le foot c'est bof...mais bon...quand y a des beaux mecs...ça aide. C'est vrai qu'il est mimi notre Zizou !!

    RépondreSupprimer
  5. alors tu vas buller devant zizou dimanche soir???!!!

    RépondreSupprimer
  6. Laflote-> on a les grasses mat' qu'on peut.
    Je me suis réveillée en sursaut, croyant entendre Brisefer et Minipuce se taper dessus et Puceminus les encourager en chantant à tue-tête le gérérique de OUI OUI "pouet pouet pouet". hum.

    Christine---> c'est vrai ça, quel exemple pour la jeunesse, j'vais rajouter un post-scriptum à Véronique.

    Alinéa---> écoute, George boit vraiment trop de Nesca*fé, ça lui tire sur la bedaine.

    Damouredo---> oui, mais c'est ma nouvelle chasse gardée je te rappelle.

    Estelle---> viiiiiiii m'dame, et je m'en vante.

    RépondreSupprimer
  7. Aglaé chat fidèle7 juillet 2006 à 14:20

    Tu peux clouer Zidane au prunier de torture,
    Mais, Bellzouzou, si d'aventure
    Tu t'en prenais à mon matou,
    Dès la prochaine
    Lune pleine
    Je me changerais en poétesse-garou.

    RépondreSupprimer
  8. Non seulement le fait de boire trop de Nes "tire sur le bide" de Georges C. mais en plus ça lui donne un refoulant de chacal. Et ça, c'est piiiire que tout...
    PS : qu'est-ce que tu le maîtrises bien le OUI OUI "pouet pouet pouet"...

    RépondreSupprimer
  9. pourrais-tu nous mettre le générique de oui-oui en écoute...

    RépondreSupprimer
  10. J'me rend pas compte là... quand au reste... Bin voui d'ac, si ça peut t'aider... Et après ZZ à qui l'tour???? c'est une histoire sans fin... (parait que ZZ y pu des pieds)... Mais moi j'dis ça...

    RépondreSupprimer
  11. bah moua j'adore les compositions d'aglaé. j'en veux des comme ça.

    comment ça hors sujet ??

    RépondreSupprimer
  12. ça va lui faire plaisir!!!

    T'entends ça, Aglaé, ou tu dors encore sur ton pépère???

    RépondreSupprimer
  13. Aglaé chat fidèle7 juillet 2006 à 20:22

    C'est
    Sur mes
    Laur-
    Iers
    Que
    Je
    Dors.

    Merci au Canada,
    Salut au Nouveau-Monde !
    Que voulez-vous que la
    Poétesse vous ponde ?

    RépondreSupprimer
  14. ben dis -nous par exemple que les petites filles ne t'ont point trop tiré les moustaches.

    RépondreSupprimer
  15. Mon oeil de lynx (et totalement narcissique) a été attiré par ce qu'il a cru prendre pour mon pseudo, oui, là, vers la droite de ce même blog...
    MAIS vouiiiii, Bellzouzou a fait un lien trop d'la balle (mais qui ne fonctionne malheureusement pô ;-D) vers le mien dans lequel il est vrai je fais preuve d'un total centrisme sur ma personne. C'est naze hein, mais bon, c'est l'été ;-DD
    Je te bise grande autruche va parce que qu'est-ce que tu me fais rire et il est si bon de riiiiiire...

    RépondreSupprimer
  16. Aglaé chat fidèle7 juillet 2006 à 22:34

    Les ourstruchons je les connais
    Tous depuis qu'ils sont nés,
    Et vis en bonne intelligence
    Avec cette engeance.

    RépondreSupprimer
  17. Ben moi je dis que c'est une belle déclaration !

    RépondreSupprimer
  18. CHUTE D'UN TITAN

    Ordinairement je ne m'intéresse nullement au jeu de balle au pied (football pour les puristes).

    Le match d'hier (Mondial du 9 juillet 2006) fut passionnant cependant. Des milliards d'humains regardaient dans la même direction : nos onze étoiles nationales projetées en orbite mythique devenaient quasi cosmiques. Parties pour la légende.

    Ou la désintégration en plein vol.

    Finalement la chute des héros français, rendue encore plus pathétique par les mines abattues et les pleurs rentrés, c'était encore plus beau que la gloire ! Jusqu'au dernier moment le suspens a fait frémir des milliards de gens. Magnifique spectacle planétaire ! La fin fut cruelle, tragique, poignante : nos demi-dieux sont tombés.

    Voilà précisément ce qui a donné tout son éclat au match.

    Sans cette chute vertigineuse, sans le coup de tête félon de Zidane, sans ces larmes finales mêlées à la sueur, quel intérêt aurait eu cette partie de jeux du cirque moderne avec Chirac trônant comme un empereur romain au-dessus de l'arène ? Il fallait que les onze astres s'éteignent avec fracas pour que le chaos soit beau.

    Zidane sorti du terrain au dernier moment, quelle surprise ! L'apothéose, inattendue, théâtrale, terrible, fut à la hauteur de l'évènement. Les coeurs ont cogné, pleins de sanglots, les têtes ont tourné, pleines de rêves brisés... En un seul coup de ballon les onze sont passés du statut de héros à celui de perdants planétaires.

    C'est ça qui était magnifique.

    Raphaël Zacharie de Izarra
    raphael.de-izarra@wanadoo.fr

    +++++++

    (PS : L'insulteur italien aurait-il intrigué pour faire sortir Zidane ? Cette éventualité est toujours possible chez les compatriotes de Machiavel, fins stratèges...

    Prendre de la sorte l'adversaire avec les mots et non avec les mains afin de le faire expulser du terrain à un moment critique du match dans le dessein d'affaiblir son équipe est la chose qui vient naturellement à l'esprit.

    L'insulteur n'est pas fautif : il n'a touché Zidane qu'avec les mots. L'insulté a répondu avec les mains. Avec la tête plus précisément. Lui en revanche est fautif.

    Si ainsi furent les choses, alors bien joué l'italien !)

    RépondreSupprimer
  19. je trouve que ce n'est pas poli d'avertir la dame qu'on va violer son mari.

    Tu l'avertiras quand il aura décidé de la quitter pour plonger définitivement dans tes bras voluptueux.

    RépondreSupprimer

toi aussi, fais ton petit commentaire: