Bellzouzou, Pensées profondes, livre XVIII verset 126:
"un blog n'est pas seulement ce qui vous arrive. C'est ce que vous choisissez de dire de ce qui vous arrive, et comment vous le dites."

Bellzouzou, Pensées profondes, livre XXIV verset 777:
"tout est vrai, seul le reste est (peut-être) faux."

mardi 9 mai 2006

point de vue images du monde

Non, je n'ai pas honte de le dire: j'aime lire les magazines pipeule.
Quand je vais chez le coiffeur, j'en prends pour perpète exprès, genre je lui demande de me faire tout ce qu'il y a de plus pénible et de plus long pour avoir de la lecture le plus longtemps possible. Je ronge mon frein pendant le shampoing, mais sitôt sur le fauteuil, je me jette voracement sur les journaux pour l'après-midi non stop.
(Ma coiffeuse est merveilleusement bien fournie en presse de caniveau, ça c'est de la chance quand même.)
Pendant ma coloration, je peux lire les trois derniers mois de Voici, avec les mèches par- dessus, c'est Paris- Match et Public; avec mes extentions de cheveux je lis Gala; je me fais friser puis défriser sur Ici Paris, et pendant la permanente, (je garde le meilleur pour la fin): Point de vue images du monde. J'adôôôôôôôôôre.
La coiffeuse sait qu'elle n'a pas intérêt à me causer pendant que je lis. Que je pourrais alors mordre plus fort qu'un pittbull hybride de hooligan sous amphétamines trafiquées.
Si je vous racontais tout ça, au départ, c'était pour me plaindre:
La salle d'attente du dentiste mutant qui jouit de mes infortunes possède un kiosque à journaux d'une nullité affligeante.
NON, moi, je ne lis pas Le Figaro (même pour Madame), L'Express, ni Les Echos. Et je m'y refuse, question de principe. J'ai des lectures un peu plus raffinées que ça quand même.
L'autre jour, en allant voir sa face de rat crevé, j'en bougonnais d'avance, mais le cher homme m'avait préparé une surprise.
Mieux que les ragots et potins, rumeurs et calomnies des petits et grands de ce monde, il m'avait préparé dans un gros classeur orange d'apparence tout à fait anodine un merveilleux cadeau. Regardez les belles histoires qu'il m'a racontées, (sous pochettes plastifiées, vous allez vite comprendre pourquoi):

J'ai tout de suite accroché, autant vous le dire.

J'ai fait plus ample connaissance avec mes amis pour la vie le dentifrice, le fluor, le bain de bouche et le fil dentaire.

Je me suis passionnée pour les problèmes de d'hyperminéralisation des molaires, de récession gingivale qui vire en pathogénie des parodontites; je me suis indignée des méfaits du tartre et de la plaque dentaire (bactérienne à mort, celle là, une vraie vacherie); j'ai suivi avec volupté les différentes étapes de la reconstruction d'une mâchoire:

J'ai dévoré, vous pouvez pas savoir, j'en ai pas perdu une miette.

Non seulement mon dentiste me propose des lectures mille fois plus instructives que celles de ma coiffeuse, mais en plus, il m'ouvre les yeux sur sa vie, son Oeuvre.

Mon dentiste mutant était en fait un héros et je l'ignorais ! Il fait face à des situations désespérées et terrifiantes dont il ressort toujours victorieux. Il sait détartrer, surfacer, polir, creuser, plomber. Il rend le sourire à ceux qui l'ont de travers, il rabote les dents de ceux qui les ont trop longues (récemment, il a refait les canines de Ségolène Royal, si si, c'est écrit dans le classeur). Il sait faire de si belles choses avec seulement dix doigts! C'est un artiste, un magicien, un poète même.

Entre ici, Mon Dentiste!Tu devrais être révéré comme une divinité, idôlatré comme une idole, un bienfaiteur de l'Humanité, chéri comme un être immensément rare et précieux, sauvegardé comme patrimoine mondial par l'Unesco.

Tu devrais avoir -25% direct sur l'achat de ton home cinéma, des facilités de paiement à partir de ton deuxième 4/4, être exonéré d'impôt sur ta résidence secondaire à Ibiza. On devrait te simplifier la vie de tous les jours, t'offrir des tickets-restaurant en veux-tu-en-voilà, le tarif famille nombreuse avant même le premier enfant, la retraite à 40 ans -ton poids en carembars (ajouterait M.Brisefer), un pyjama Diddl (Minipuce) et l'intégrale de Mimi la souris (Puceminus)-.

C'est décidé, moi, je montre l'exemple, je me suis délestée de 172, 55 € en l'honneur de mon très très cher dentiste et j'espère bien que vous ferez comme moi. Maintenant, je sais qu'il les vaut bien. Et puis c'est si simple de lui faire plaisir.

10 commentaires:

  1. il t'a laissé le classeur? ou tu as appris rapidement les mots compliqués avant de le remettre en place? Entre ton fils er toi je vais finir par avoir des complexes....

    RépondreSupprimer
  2. belzouzou, tu nous fous les boules!!

    RépondreSupprimer
  3. Beeeeuuuurk ! Pour la première partie du post, comme je te comprends : quel bonheur de découvrir chez mon nouveau docteur, après déménagement, toute la littérature de gogues digne de ce nom ! Mon ancien docteur : l'Expansion. Mon gynéco : Art et Décoration (mais de 1987).Peut mieux faire...

    RépondreSupprimer
  4. dragon breton9 mai 2006 à 19:57

    je viens de lire 5 posts d'affilée (w-e prolongé sans Internet oblige) et je me suis bien marrée encore une fois.
    Pour les photos de ton dentiste, beurk beurk beurk, oui c'est parfois cher le dentiste mais je crois que je préfère encore payer le prix fort pour ne pas avoir des dents comme ça.
    Moi j'ai de la chance, chez ma dentiste, ya Géo, Première...et pour Voici, Gala et autres, je peux aussi me rattraper chez le coiffeur ;-)

    RépondreSupprimer
  5. la jeune bergère---->il ne m'a pas prêté son classeur (bien trop précieux), mais ça m'a fait tellement cauchemarder que je me suis documentée ensuite...
    au fait, je pense qu'un dermato pourrait aussi nous montrer des horreurs: qu'en est-il de tes soucis de peau?à +


    estelle----> c'est fait pour,gnak gnak!!!

    myriam---->ça avance-t-y les préparatifs?( t'as pas un blog pour nous raconter ça?)biz à toi (et à ton ours aussi!)

    dragon breton----------> alors comme ça, tu es une fille, petite cachottière...(euh, pourquoi pas dragonne bretonne, au fait?)biz

    RépondreSupprimer
  6. arrggg beurk, je me sens mal de voir toutes ces horreurs ! faut que j'aille vérifier que tout va bien chez moi, ça m'angoisse d'un coup, je m'imagine avec le dentier de travers !!!!

    RépondreSupprimer
  7. Bellzouzou >> Ca avance, merci ! Pas de blog à moi parce que super débutante en informatique... Mais si un jour tu fais un post sur le rôle de la BM (communément appelée belle-mère) dans le ralentissement de la prise de décision d'un éventuel mariage, rapport à une organisation commune, promis je me lâche ! Merci pour les bises à mon ours, je transmets (il est en ce moment paré de ses plus beaux atours : il pose les dalles sur la terrasse...).

    RépondreSupprimer
  8. Eh ! Mais moi, si ma dentiste me met un classeur comme ça dans sa salle d'attente, je préfère apprendre par coeur les exemplaires de l'Express, du Figaro et des Echos mis aussi à ma disposition ! (et pourtant, moi non plus, c'est pas ma littérature habituelle) c'est trop zhorrible !!!

    RépondreSupprimer
  9. voui... je suis une fille, je ne me suis même pas posé la question vois-tu pour le féminin...c'est un surnom de mon cher et tendre, eh oui on a les surnoms que l'on mérite...

    RépondreSupprimer
  10. Super color scheme, I like it! Good job. Go on.
    »

    RépondreSupprimer

toi aussi, fais ton petit commentaire: